Déforestation : sans le savoir, un citoyen français consomme l'équivalent de 352 m2 de forêt par an

Par
1 465
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un Français consomme en moyenne 352 m2 de forêt chaque année selon l'association Envol Vert, qui vient de publier les résultats de son premier calcul de l'empreinte forêt.

S’inspirant du modèle utilisé pour mesurer l’empreinte carbone, l’association écologiste Envol Vert, en partenariat avec le WWF (World Wide Fund for Nature), a mesuré pour la première fois l’empreinte forêt des Français, calculant les conséquences de la consommation de tout un chacun sur la déforestation.

Les résultats, publiés ce jeudi, nous apprennent que chaque Français, sans en avoir conscience, consomme l’équivalent de 352 m2 de forêt par an, pour ses besoins alimentaires, de carburant ou encore ses achats en mode et autres cosmétiques. Une surface qui correspond à celle de deux terrains de tennis.

Sans le savoir, un citoyen français consomme l'équivalent de 352 m2 de forêt par an. Crédit photo : Rich Carey / Shutterstock

Un chiffre alarmant qui rappelle à quel point la moindre de nos habitudes de vie et de consommation influe sur le sort de la planète. Interrogé par nos confrères de France Info, Boris Patentreger (co-fondateur de l’association Envol vert) explique que les « principaux produits qui impactent notre empreinte forêt sont la volaille, les œufs, les produits laitiers et le porc ». En effet, il faut savoir que près des deux tiers (64%) de ces 352 m2 de forêt tropicale sont décimés afin d’y cultiver du soja, semence nécessaire pour l’élevage de ces animaux.

« L'élevage bovin en Amérique du Sud est la principale cause de déforestation de la région »

Si l’impact de la culture du soja s’avère dévastateur, l’élevage des bêtes, dont la peau est destinée à la confection des chaussures et vêtements en cuir, n’est pas en reste . Les conséquences sur l'empreinte forêt ne sont pas à négliger, elle sont même catastrophiques. « L'élevage bovin en Amérique du Sud est la principale cause de déforestation de la région et les produits issus de ces élevages sont à la fois la viande, plutôt consommée localement, mais également le cuir, qui est exporté au niveau international », déplore ainsi Boris Patentreger.

L'huile de palme, le papier, le café et le caoutchouc, utilisé dans la confection des pneus, des gants en latex ou encore des préservatifs, sont autant de produits ravageurs et qui contribuent chaque année à la déforestation.

L’association Envol vert espère que les résultats édifiants de cette empreinte forêt contribueront à éveiller les consciences des consommateurs afin d’inciter ces derniers à consommer de manière responsable.

#FillTheBottle, le nouveau challenge écologique qui vise à nettoyer la nature des mégots
Source : Envol vert
Déforestation Amazonie WWF Soja
Commentaires