Dans la forêt de Rambouillet, une centaine de kangourous sauvages vit paisiblement depuis 40 ans

16Kpartages

Après la fuite d'une dizaine de kangourous d'une réserve zoologique, des wallabies se sont réfugiés dans la forêt de Rambouillet, où ils vivent depuis 40 ans.

Dans les années 1970, la forêt de Rambouillet a accueilli des animaux pas comme les autres. Une dizaine de kangourous, qui s'étaient échappés de la réserve zoologique de Sauvage, à Émancé, ont trouvé refuge dans les bois des Yvelines. Ils ont décidé de s'y installer et se sont reproduits depuis 40 ans.

Publicité

Crédit photo : Hane Street / Shutterstock

Une centaine de kangourous vit dans la forêt

Les wallabies se sont rapidement acclimatés à leur nouvel environnement. S'ils vivent habituellement en Tasmanie, ces kangourous se sont parfaitement intégrés à l'écosystème de la forêt et se sont reproduits. Ils sont maintenant une centaine à vivre dans un rayon de 3 km à proximité d'Émancé.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par OT Rambouillet Territoires (@tourisme_rt78) le

« Aujourd'hui, on estime la population des wallabies à une centaine, en tout cas pour le noyau stable. Les chasseurs, lors de leurs inventaires, sont capables de constater une augmentation ou une diminution de ces animaux. On remarque une certaine stabilité dans les effectifs », affirme Bruno Manilla, administrateur au Centre d'études de Rambouillet et de sa forêt.

Une situation unique en France

Dans la forêt des Yvelines, les kangourous n'ont aucun prédateur et peuvent vivre tranquillement. Ils ont de quoi se nourrir en mangeant des feuilles et des fruits, et ne peuvent pas être chassés. Ces animaux sont difficiles à apercevoir car ils ne s'approchent jamais des humains et ne sortent que la nuit.

Source : Le Bonbon
Plus d'articles