Avec le confinement, le braconnage de rhinocéros explose en Afrique

15Kpartages

Depuis l’arrivée du coronavirus en Afrique, les attaques des braconniers contre les rhinocéros augmentent de jour en jour.

Des cornes à prix d’or. Depuis le début du confinement des populations dans le monde entier, le rhinocéros n’a jamais été autant menacé. Avec la fermeture des frontières, le braconnage bat son plein dans plusieurs pays d’Afrique australe. 

 Crédit Photo : Wikus de Wet / AFP

C’est notamment le cas en Afrique du Sud et au Botswana : « Dès que le confinement a été mis en place en Afrique du Sud, nous avons eu une incursion presque tous les jours », a déclaré Nico Jacobs, fondateur de l'ONG Rhino 911.

Pour le moment, 9 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud et 6 au Botswana. Mais ces chiffres pourraient s’avérer beaucoup plus élevés. Cette hausse du braconnage s’explique en partie par la baisse de touristes dans certaines régions d’Afrique, à cause du Covid-19.

Crédit Photo : Shutterstock MicheleB

Tim Davenport, responsable d’un programme de sauvegarde de la faune en Afrique, rappelle qu’en temps normal, les rhinocéros « ne sont pas seulement protégés par les gardes forestiers mais aussi par la présence des touristes ».

De ce fait, avec l’absence des touristes, les braconniers se rendent dans des zones habituellement fréquentées par les visiteurs : « Si vous êtes un braconnier, vous n’allez pas là où il y a plein de touristes, vous allez là où il y en a peu », a expliqué Tim Davenport au New York Times.

 Crédit Photo : Brent Stirton / Getty

La chasse illégale au rhinocéros représente un marché très lucratif. La corne du mammifère est très prisée en Asie car elle possèderait des vertus médicinales

Malgré son interdiction, les attaques contre les animaux sauvages se multiplient. D’après WWF, le rhinocéros noir est en danger critique d’extinction.

Pour rappel, le braconnage a causé la mort de près de 9000 rhinocéros au cours de ces dix dernières années, en Afrique.

Source : 20 Minutes
Plus d'articles