Dans une réserve d'Afrique du Sud, des lions ont dévoré trois braconniers venus tuer des rhinocéros

Par
27 595
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un groupe de braconniers, venu abattre des rhinocéros pour leur corne, ont été attaqués et tués par les lions de la réserve de Sibuya Game Reserve. 

Mieux que tous les services de protection animale, le lion semble être la solution contre le braconnage. Hier, en Afrique du Sud, une tête et des restes humains ensanglantés ont été retrouvés dans la réserve animalière Sibuya Game Reserve. Les autorités locales affirment que les restes humains appartiennent à un groupe de braconniers.

Les fauves se sont régalés de trois hommes venus chasser leur voisins rhinocéros Crédit photo : Maggy Meyer / Shutterstock

Le propriétaire de la réserve, Nick Fox, a expliqué que  « plusieurs parties de corps humains et des paires de chaussures ont été retrouvées, nous pensons qu'au moins trois hommes ont été tués ».

« Au moins, trois hommes », car les recherches continuent et restent difficiles dans cette réserve jonchée de buissons. Pour faciliter les recherches pour trouver d'éventuels survivants, les vétérinaires ont endormi les six lions.

Des armes à feu équipées de silencieux et des haches ont été retrouvées, ainsi que plusieurs kilos de nourritures laissant penser que les chasseurs en avaient après les rhinocéros.

« Ils sont venus pour la corne des rhinocéros »

Les gardes-chasses sont unanimes, ces hommes étaient venus pour récupérer les cornes des rhinocéros. Hélas, pour les trois hommes, ils se sont trompés d'enclos. Pensant venir chasser des bêtes plutôt herbivores, le groupe de braconniers est devenu un festin de roi pour ce groupe de lions.

Mali Govender, la capitaine de la police, a indiqué connaître « aucune identité mais les armes à feu vont être analysées par le laboratoire balistique pour permettre de savoir si elles ont déjà utilisé pour du braconnage auparavant ».

Le braconnage est l'un des principaux fléaux de la disparition de cette espèce. Cette année déjà, neuf spécimens ont été tués pour leur corne dans des réserves. Ce n'est pas la première fois que des braconniers deviennent des repas. En février dernier, un braconnier avait été dévoré, lui-aussi, par un groupe de lions.

Si toutes les pertes humaines sont tristes, espérons que cette histoire serve de leçon aux autres braconniers : « Vous ne serez pas toujours les vainqueurs » a déclaré le propriétaire.

Source : Dailymail
Commentaires