La ville de Montpellier interdit les cirques avec animaux sauvages

Par
5 388
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le conseil municipal de Montpellier a adopté l’interdiction des cirques avec des animaux sauvages sur le territoire de la ville à partir de janvier 2019.

Annoncé lors de ses vœux en début d’année par le maire de Montpellier, Philippe Saurel, le conseil municipal de la ville a voté à l’unanimité l’interdiction des cirques avec des animaux sauvages. Philippe Saurel avait formulé cette proposition en janvier de ne plus accueillir les cirques qui utilisent des animaux sauvages par cette phrase : « On ne peut pas lutter contre la préservation des espèces et tolérer le contraire ».

À partir de cette date, plus aucun cirque utilisant des animaux sauvages n’aura le droit de se produire sur le territoire de la commune

« On ne peut pas lutter contre la préservation des espèces et tolérer le contraire »

Le texte soumis au conseil municipal indique  « émettre le vœu que l’État se positionne en 2019 pour interdire la présence d’animaux sauvages dans les cirques ; dans l’attente d’une telle réglementation, que la Ville de Montpellier utilise toutes les compétences à sa disposition pour interdire dès 2019 la venue de cirques utilisant des animaux sauvages sur son territoire ».

De leurs côtés, les cirques Bouglione et Arlette-Gruss voient dans cette décision un abus de pouvoir du maire de Montpellier : « il n’y a aucune loi qui lui permette de prendre une telle décision ».

À l’heure actuelle, plus d’une quarantaine de pays dans le monde ont décidé d’interdire les animaux sauvages dans les cirques, dont le Portugal. En France, ce genre d’initiative reste encore à l’échelle locale au niveau des municipalités.

Source : France Bleu
Commentaires