L214 demande l'arrêt de l'élevage des poules en batterie d'ici 2025 et le dénonce à travers une vidéo poignante

Par
1 192
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Dans un communiqué diffusé ce lundi 11 décembre, l’association L214 demande au gouvernement d’interdire les élevages de poules en batterie d’ici à 2025, avec pétition et vidéo à l’appui.

« Pour encourager le gouvernement à prendre la décision d’interdire l’élevage en cage des poules pondeuses pour des raisons éthiques, nous lançons un site avec une pétition adressée au président Emmanuel Macron » indique le communiqué en question.

L’association L214, qui milite pour le bien-être animal et l’abolition de la consommation de viande, incrimine également un élevage de poules basé dans les Côtes d’Armor, à travers une vidéo présentée par Stéphane Bern.

Cette pétition et la vidéo interviennent alors les États généraux de l’alimentation et sont l’occasion pour L214 de nous rappeler le discours prononcé par le chef de l’Etat au mois d’octobre dernier, en visite à Rungis. Celui-ci avait réitéré une promesse de campagne, s’engageant pour « que les œufs vendus aux consommateurs ne seraient issus que d’élevages en plein air d’ici 2022 ».

Si L214 considère cette prise de position comme un « pas en avant », elle précise aussi que la plupart des supermarchés se sont engagés à ne plus se fournir chez des éleveurs de poule en batterie. De plus, les volumes d’œufs de table vendus en supermarchés comptent « pour moins de 50% de la totalité de la consommation d’œufs en France ».

Dans la vidéo, tournée à la fin du mois de novembre, on voit parfois des cadavres de poules traîner dans les cages, d’autres déjà en état de décomposition. L214 compte porter plainte pour « mauvais traitements auprès du tribunal de grande instance du département des Côtes d’Armor » et souhaite déposer un recours en « responsabilité contre l’Etat pour faute du fait de son inaction/tolérance aux manquements ».

Pour contribuer à la pétition, il vous suffit de vous diriger vers le site de L214.

Un père de famille offre des ventilateurs à l'école maternelle de sa fille, qui les refuse pour des raisons de sécurité
Source : L214
L214
Commentaires