Impôts, taxes, cotisations sociales : la France a la plus lourde pression fiscale d'Europe

Par
6 365
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La France est le pays européen qui enregistre le plus de recettes fiscales (impôts, taxes, cotisations sociales), selon Eurostat. Détails.

Alors que la pression fiscale est dénoncée tous azimuts par les « gilets jaunes », voilà un chiffre qui ne devrait pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Selon Eurostat - l'organisme chargé des études statistiques au sein de la Commission européenne -, les impôts, taxes et autres cotisations sociales représentent à eux seuls 48,4% du PIB de la France, ce qui fait de l’hexagone le pays européen où la part des recettes fiscales est la plus élevée.

La France championne d’Europe des recettes fiscales. Crédit photo : LP2 Studio / Shutterstock

Pour la troisième année consécutive, la France est donc « championne d’Europe » de la fiscalité. À titre de comparaison, le chiffre était de 47,7% du PIB en 2015 et 2016. Si l'on en croit les chiffres publiés par Eurostat, la part des prélèvements obligatoires a donc augmenté de 0,7% dans le PIB, ce qui en fait par ailleurs le cinquième pays avec la plus forte augmentation, après Chypre, le Luxembourg, la Slovaquie puis Malte.

Cette tendance à la hausse se vérifie d’ailleurs à l’échelle continentale et concerne une majorité de pays, puisque « par rapport à 2016, le ratio des recettes fiscales rapportées au PIB a augmenté en 2017 dans quinze Etats membres » sur 28, précise ainsi le rapport d’Eurostat. Selon le Figaro, les cotisations sociales représentent 18,8% du PIB français - la moyenne européenne étant de 13,3% - quand les impôts sur le revenus et le patrimoine n’en représentent eux « que » 12,8%, soit 0,3% de moins que la moyenne continentale.

La France championne d’Europe des recettes fiscales. Crédit photo : Alexandros Michailidis / Shutterstock

Derrière la France, on retrouve le voisin belge (46,5%) ainsi que le Danemark (46,5%) qui viennent compléter le « podium », devant la Suède (44,9%) puis la Finlande (43,4%).

À l’inverse, à l’autre extrémité de ce classement, l’Irlande (23,5% du PIB), la Roumanie (25,8%) et enfin la Bulgarie (29,5%) sont les trois pays où la part des recettes fiscales est la plus faible.

Source : Eurostat
Commentaires