La ville de Nantes va se transformer en potager géant pour donner des légumes aux familles dans le besoin

62Kpartages

Grâce à l’opération « Paysages nourriciers », des potagers vont apparaître dans la ville de Nantes, dont les légumes iront aux familles défavorisées.

La crise du Covid-19 a touché de nombreux foyers en France. Certaines familles ont perdu leur emploi ou ont eu une baisse de salaire conséquente et se sont rapidement retrouvées dans le besoin.

Crédit photo : MikeDotta / Shutterstock

« Les associations d’aide alimentaire, qui voient affluer de plus en plus de familles n’ayant plus les moyens de se nourrir et d’accéder à une alimentation saine et de qualité, tirent la sonnette d’alarme », annonce Johanna Rolland, la maire de la ville.

Pour aider les habitants, la ville de Nantes va se transformer en un gigantesque potager et les légumes cultivés iront gratuitement aux familles défavorisées.

Au total, 25 000 m2 de terre vont être cultivés. Les légumes vont remplacer les fleurs et les espaces verts deviendront des potagers. Cette nouveauté sera accessible dans plus de 50 sites de la ville, soit sur plus de 2,5 hectares.

Les potagers seront présents sur 50 sites de la ville. Crédit photo : Nantes métropole et ville

« Les potagers seront sur des espaces verts appartenant à la ville, des serres, parcelles de jardins partagés ou des terrains engazonnés non occupés et qui sont déjà correctement irrigués », informe Romaric Perrocheau, responsable du Service des espaces verts et de l’environnement de Nantes.

1000 foyers recevront chacun 25 kg de légumes

La nourriture sera récoltée entre juillet et octobre avec l’aide d’associations et d’habitants volontaires. Des légumes d’été et d’automne seront disponibles, comme des tomates, courgettes, betteraves, maïs, courges, patates douces, haricots verts, choux et pommes de terre.

Les plantations devant le Museum d'histoire natuelle. Crédit photo : Ouest France

Les familles dans le besoin pourront récupérer les légumes par le biais d’associations comme la Banque alimentaire, les Restos du coeur ou le Secours populaire.

Avec l’aide de 250 jardiniers nantais, d’associations et d’agriculteurs, 25 tonnes de légumes seront récoltés.

Une démarche solidaire et environnementale

L’objectif principal de ce projet est de fournir de la nourriture saine aux familles dans le besoin, mais aussi de sensibiliser à la culture de la terre.

Crédit photo : Nantes métropole

« Ces paysages nourriciers ont une vertu pédagogique : suivre l’évolution des cultures, rappeler à quelle saison chaque légume se ramasse, les récolter de manière participative, les redécouvrir et apprendre à les cuisiner pour une alimentation saine, de qualité et locale », explique la maire Johanna Rolland.

Enfin, tous les légumes grandiront naturellement et sans aucun pesticide, afin de respecter l’environnement.

Plus d'articles