Pour la première fois en 15 ans, la population de tigres a augmenté de 8 % au Bangladesh

Par
7 517
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Pour la première fois depuis 15 ans, le nombre de tigres du Bengale a augmenté de 8 % au Bangladesh.

Le nature reprendrait-elle ses droits ? Le nombre de tigres du Bengale peuplant la partie bangladaise du parc des Sundarbans, qui abrite la plus grande région de forêts de mangroves au monde, a augmenté de manière significative. Une première en 15 ans !

Ce regain de population s’explique par la mise en place d’un programme national de conservation de l’animal et de lutte contre le braconnage, lancé il y a 4 ans par le Bangladesh, inquiet à l’idée de perdre une partie de sa faune sauvage.

Crédit photo : dangdumrong / Shutterstock

Si l’on en croit les chiffres publiés par le ministère des Forêts, ce ne sont pas moins de 114 tigres du Bengale qui ont ainsi été recensés dans la région dernièrement. À titre de comparaison, ils n’étaient que 106 en 2015.

Cette augmentation de 8 % peut paraître dérisoire mais elle est pourtant notable et démontre à quel point les efforts du gouvernement portent leurs fruits

« Nos programmes et stratégies actuelles de préservation sont efficaces », s’est d’ailleurs félicité Shafiul Alam, responsable de la conservation des forêts, au Bangladesh.

Ce nouveau recensement a été effectué à l’aide de caméras de surveillance, lesquelles couvrent un vaste territoire d’une superficie de 1 656 km² de forêts.

Il s'agit d'une excellente nouvelle pour la biodiversité locale, tant la situation faisait craindre jusqu'à présent une extinction de cet animal si majestueux et caractéristique de cette région du globe.

Le précédent recensement, datant de 2015, avait en effet mis en lumière la disparition brutale des tigres de la région, dont la population avait chuté de plus de 75 % en seulement 9 ans, ce qui avait profondément ébranlé le pays.

Le gouvernement avait alors décidé, presque à la hâte, d’agir pour préserver son animal fétiche, dont la survie reste menacée par le braconnage et la disparition progressive de son habitat naturel.

Les mesures mises en place avaient notamment permis de doubler la surface protégée du parc, dont les trois quarts du territoire étaient à l’époque vulnérables et à la merci des villageois et autres braconniers.

Des forces d’élite avaient par ailleurs été formées afin de traquer ces derniers pour les empêcher de nuire. Ces efforts auront donc payé et laissent encore présager de meilleurs lendemains. Le Bangladesh marche donc dans les pas du Népal qui a également vu sa population de tigres doublée en dix ans.

Pour rappel, le parc des Sundarbans - à cheval entre l’Inde et le Bangladesh - est une réserve de biosphère reconnue par l'Unesco depuis 2001. Outre le fameux tigre de Bengale, il abrite également un grand nombre d'espèces d’oiseaux et de reptiles comme le crocodile de mer.

VIDEO : Un des guitaristes de Pink Floyd a vendu ses guitares pour 21 millions de dollars pour une association qui lutte contre le réchauffement climatique
Source : AFP
Bangladesh Tigre Animaux Environnement
Commentaires