La population de tigres a doublé en dix ans au Népal grâce à son programme de conservation

Par
35 059
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Népal, le programme de défense des espèces en voie d’extinction, lancé en 2010, est en train de porter ses fruits puisque la population de tigres du Bengale a presque doublé en moins d’une décennie.

Ce dimanche 23 septembre, à l’occasion du National Conservation Day (Journée Nationale de la Préservation) qui se déroulait à Katmandou (Népal), le gouvernement népalais a annoncé que le pays comptait 235 tigres sauvages. Un chiffre très important par rapport aux 121 recensés en 2009 et aux 198 en 2013.

En d’autres termes, en neuf ans, la population de tigres a quasiment doublé et le Népal est tout simplement le premier pays à avoir réussi cette prouesse, grâce notamment à sa politique de sauvegarde et renouvellement des espèces protégées :

« Notre engagement au Programme Global de Rétablissement du Tigre gagne du terrain avec le nombre croissant de tigres au Népal et une mise en œuvre réussie du Plan d’Action de Conservation de Tigre du Népal » s’est félicité Bishwa Nath Oli, le Secrétaire du Ministère de Forêts et l’Environnement.

Il a également ajouté : « La protection des tigres est une priorité absolue du gouvernement et nous sommes reconnaissants du support de nos partenaires, des agences d’exécution, des communautés locales et la communauté internationale pour un but commun ».

Ainsi, le Népal a atteint son objectif avec quatre ans d’avance. En effet, en 2010, lors du St Petersbourg Tiger Summit, qui réunissait treize pays réputés pour posséder des populations de tigres importantes, toutes ces nations avaient pour ambition de doubler chacunes leur population de tigres d’ici 2022.

Depuis, le Népal a favorisé sans relâche le développement d’espaces naturels protégées et a fortement durci sa législation concernant le braconnage.

Le Népal devient le premier pays à doubler sa population de tigres en dix ans. Crédit photo : Shutterstock / Orhan Cam

En tout cas, ce résultat encourageant dépasse les frontières népalaises puisque l’acteur Leonardi DiCaprio, qui avait injecté un million de dollars dans ce projet avec sa fondation et qui était présent ce dimanche à Katmandou, n’a pas caché sa joie : « Cette augmentation significative de la population de tigres au Népal est la preuve que lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons sauver la vie sauvage de la planète, même les espèces en voie d’extinction ».

Tigres Nepal
Commentaires