Liège : 4 personnes, dont l'assaillant, tuées lors d'une fusillade ce mardi

383partages

Jour sombre pour la Belgique. À Liège, trois personnes ont été abattues par un homme ce mardi matin, boulevard d'Avroy. L'assaillant a été tué quelques minutes plus tard. L'attaque a été qualifiée d'acte terroriste par le procureur de Liège, Philippe Dulieu.

C'est une triste matinée à Liège où deux policières et le passager d'une voiture ont été tués. C'est proche du café des Augustins, sur le boulevard d'Avroy que les faits se sont déroulés, aux alentours de 10h30. Benjamin Herman, l'auteur présumé, a d'abord mis en joue deux policières à l'aide d'un couteau, puis leur a dérobé leurs armes de service pour les abattre avec, selon le procureur. Après quoi, il a tiré sur un passager de 22 ans, accompagné d'une femme qui n'a rien pas été blessée. Deux autres personnes sont blessées. 

Une femme de ménage, Isabelle Frère, de l'immeuble qui surplombe le boulevard d'Avroy a assisté depuis le 5e étage à la scène : « Il a tiré dans une voiture qui était à l'arrêt au feu rouge. Il a tiré une fois à bout portant. Et puis il a tiré dans un café qui était juste derrière lui » confie-t-elle à Franceinfo et de rajouter : « J'ai vu la dame de la voiture s'enfuir indemne. J'ai pensé qu'elle avait une bonne étoile, parce qu'elle n'avait rien du tout. Il a tiré sur son mari ou sur son fils, je ne sais pas. Lui, il est mort, malheureusement. »

Benjamin Herman, 31 ans

Dans sa fuite, l'assaillant s'est finalement retranché dans un lycée de Liège, « 15 mètres plus loin », l'Athénée Léonie où il a pris en otage une jeune femme. Selon Philippe Dulieu, c'est lorsqu'il a voulu sortir de l'établissement, où « plusieurs » policiers ont été « blessés aux jambes » que le suspect a été abattu. Il [l'assaillant] « est sorti en courant et ils ont tiré dessus, parce qu'il a fait feu sur les policiers en sortant » a rapporté Isabelle Frère à Franceinfo.

Peu après, l'auteur de l'attaque a été identifié comme étant Benjamin Herman, un homme de 31 ans, originaire de Rochefort. Il semble que cette violence ne soit pas le résultat du hasard mais présente depuis des années. En effet, selon les dires du bourgmestre de Rochefort à L'Avenir, il était connu à Rochefort pour des faits de violence et ce depuis l'âge de 17 ans. Drogue, violence et braquages, Benjamin Herman avait alors déjà écopé de plusieurs mois de prison. Il venait de sortir grâce à une permission de sortie, ce lundi, veille du drame.

C'est le parquet fédéral belge, compétent en terrorisme, qui est en charge de l'enquête, ouverte pour « infraction terroriste », puisque selon Eric Van Der Sypt, le porte-parole du parquet fédéral, « il y a des éléments qui vont dans la direction d’un acte terroriste ». Emmanuel Macron a exprimé la « solidarité du peuple français à l’égard du peuple belge » suite à cette « terrible attaque ».

Source : Conférence de presse des autorités belges
En vidéo : Luke Towan, un maquettiste qui crée des scènes miniatures ultra réalistes
Plus d'articles
Dernières news