Linda Brown, figure de la lutte contre la ségrégation raciale à l'école, décédée à l'âge de 76 ans

Par
465
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À l’heure où la jeunesse américaine lutte défile dans les rues pour protester contre le port d’armes, un autre combat social revient sur le devant de la scène avec le décès, à 76 ans, de Linda Brown.

Dans les années 50, cette jeune écolière était devenue une figure de la lutte pour l’égalité raciale dans les écoles américaines. Son père, Oliver Brown, résidant à Topeka (capitale de l’Etat du Kansas), souhaitait inscrire sa fille de 9 ans dans une école du domicile familial.

Seulement voilà, l’école en question était réservée aux blancs et la jeune Linda Brown fut refusée à cause de sa couleur de peau, la forçant à suivre sa scolarité bien plus loin. À cette époque, beaucoup d’Etats du Sud avaient la possibilité de séparer les élèves en fonction de leur couleur de peau et dans le Kansas, une loi autorisait les villes de plus de 15 000 habitants à établir des écoles séparées.

Associated Press

Face à cette situation, Oliver Brown décida de porter plainte dans une affaire restée célèbre appelée «Brown vs. Board of Education». Soutenue par l’Association nationale pour la promotion des gens de couleur (NAACP), la plainte a débouché sur une victoire historique et emblématique.

En effet, le 17 mai 1954, la Cour suprême jugea à l’unanimité que cette ségrégation scolaire était anticonstitutionnelle, y mettant un terme définitif avec l’arrêt Brown. Cette date marqua à jamais la progression du mouvement des droits civiques dans les écoles, un an avant l’affaire Rosa Parks et neuf ans avant le célèbre discours d’un certain Martin Luther King Jr.

Aujourd’hui, à l’annonce de la mort de Linda Brown, l’émotion s’est emparée de la nation à la bannière étoilée à l’image de la NAACP par la voix de sa directrice juridique, Sherrilyn Ifill : « Linda Brown fait partie de ces jeunes gens héroïques qui, avec sa famille, se courageusement battus pour mettre fin au symbole ultime de la suprématie blanche: la ségrégation raciale dans les écoles publiques ».

États-Unis
Commentaires