Mexique : la ville de Guadalajara recouverte de glace après un violent orage de grêle

Par
3 670
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Au Mexique, la ville de Guadalajara s'est retouvée ensevelie sous 2 mètres de glace, après un violent orage de grêle.

De mémoire de locaux, on n’avait jamais vu pareille tempête ! Un orage de grêle d’une intensité sans précédent s’est abattu ce dimanche sur la ville de Guadalajara (Mexique), recouvrant cette dernière d’une épaisse couche de glace.

Les habitants ont été surpris par la virulence de ces fortes chutes de grêle qui ont endommagé plusieurs bâtiments, mais aussi des voitures et autres camions.

La municipalité a dénombré 200 maisons et commerces touchés, tout en précisant qu’au moins 50 véhicules avaient été emportés par la vague de glace qui a littéralement enseveli certaines rues.

« Des scènes que je n’avais jamais vues »

Si de tels phénomènes météorologiques ne sont pas rares dans la région en cette période de l’année, rien ne laissait pourtant présager une telle ampleur.

En effet, la couche de glace qui a progressivement recouvert la ville a, par endroit, atteint 2 mètres de hauteur, devant des riverains stupéfaits.

« Des scènes que je n’avais jamais vues, tout du moins à Guadalajara. Regardez cette grêle qui ressemble à une chute de neige (…) On dirait qu’il a neigé », a ainsi commenté le gouverneur de Jalisco Enrique Alfaro.

Il n’était visiblement pas le seul à assister à un tel spectacle pour la première fois. De nombreux enfants, aussi curieux que téméraires, ont ainsi joué avec la glace accumulée dans les rues, une fois l’orage terminé, donnant lieu à des scènes pour le moins inhabituelles.

Si aucun décès n’est à répertorier pour le moment, la protection civile a toutefois indiqué que deux personnes avaient été victimes d’un « début d’hypothermie ».

Comment expliquer cet orage et la couche de glace qu’il a provoquée ? Selon un météorologue de l’université de Guadalajara interrogé par l’AFP, ce phénomène s’explique avant tout par l’instabilité de l’atmosphère.

La chaleur au sol s’est en effet progressivement élevée dans le ciel, où une forte humidité s’était accumulée entre-temps. La rencontre entre cet air chaud et la masse humide a provoqué la formation d’un nuage d’orage très violent, qui a engendré ces intenses chutes de grêle.

Ces images ne sont pas sans rappeler celles de Rome, qui avait subi un épisode météorologique similaire, mais toutefois moins violent, en octobre dernier. 

Source : AFP
Mexique Glace
Commentaires