Montpellier : pour la première fois en France, deux femmes pasteures et lesbiennes se sont mariées

3 177partages

Samedi 24 juillet, Emeline Daudé et Agnès Kauffmann se sont mariées dans un temple protestant de Montpellier. Les deux femmes, pasteures et lesbiennes, ont été bénies dans ce lieu sacré. Une première en France.

Crédit photo : @mariekirschen

Emeline Daudé et Agnès Kauffmann, âgées de 33 et 31 ans, exerçaient respectivement les métiers de graphiste et ingénieure en informatique. Elles se sont finalement tournées vers la théologie protestante, et ont intégré une faculté de théologie, où elles se sont rencontrées.

Rapidement, les deux femmes pasteures sont tombées amoureuses l’une de l’autre et elles se sont mariées le 24 juillet dernier.

« Nos deux anciens métiers ont clairement aidé dans la préparation de ce mariage, expliquent-elles. Nous étions très bien entourées également. C’est une manière de dire que nous sommes un couple comme les autres. Pasteures, lesbiennes et mariées. On aime bien insister dessus, on aime bien le dire pour en témoigner. »

L’union de deux pasteures lesbiennes à Montpellier

Le 22 juillet, Emeline et Agnès se sont rendus à la mairie de Jacou, pour se marier légalement. Deux jours plus tard, elles ont rejoint le temple Maguelone, à Montpellier, pour recevoir la bénédiction de l’Église protestante, qui autorise l’union entre deux personnes du même sexe depuis 2015.

Crédit photo : @mariekirschen

« Nous avons reçu beaucoup d’encouragements, même si dans le milieu de l’église, ce choix n’est pas accueilli facilement, ont-elles confié. Quand nous avons reçu la bénédiction de notre mariage, les portes du temple sont restées ouvertes. C’est un beau signe d’ouverture. Nous savons que le combat a été rude pour d’autres avant nous. En faisant notre petit bout de chemin, c’est une manière de les honorer. On a besoin de modèle pour savoir que c’est possible. »

Vêtues chacune d’un costume bleu marine, les deux jeunes femmes ont pu recevoir la bénédiction de leurs pairs, dans ce lieu symbolique. Une belle avancée des mentalités, qui a permis à Emeline et Agnès de s’unir pour la vie.

Source : France Bleu