Et si toutes les pubs du métro étaient remplacées par des œuvres d'art ? C'est l'idée géniale d'un collectif de street-art... Et ils ont besoin de vous pour y parvenir !

Par
89 232
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un peu d’art dans ce monde de pub ! Cercle Rouge, un collectif de street-art, propose un pari assez dingue : remplacer toutes les publicités du métro et autres affichages des transports publics par… des œuvres d’art.

Une idée simple mais redoutablement efficace pour embellir l’espace urbain : offrir un peu de répit aux citadins bombardés de publicités dès le réveil, et permettre à des artistes de s’approprier l’espace public en exposant leurs œuvres au plus grand nombre !

L'action menée par le collectif à Montpellier / Cercle Rouge, capture écran Youtube


Imaginez : un beau matin, vous vous réveillez pour aller au travail, encore un peu dans le coltard, et vous vous rendez compte que toutes les pubs ont été remplacées dans la nuit… par des biens culturels ! Sur les murs de faïence ternes du métro, à la place de cette annonce pour un site de vente en ligne, trône désormais un tableau de plusieurs mètres de large.

Sur l’une de ces affiches déroulantes, vous voyez défiler des œuvres qui semblent tout droit sorties d’une galerie d’art contemporain. Et là, vous vous dites que soit vous êtes encore mal réveillé et que vous rêvez... soit le monde a vraiment changé pendant que vous étiez occupé à dormir.


Pour que JC Decaux devienne « JC Déco »…

Cela vous semble être une douce utopie, une belle idée malheureusement irréalisable ? Eh bien, sachez qu'une action similaire a déjà eu lieu, avec succès, sur un tramway à Montpellier, en juin dernier ! Comment un tel miracle est-il possible, me direz-vous ? Simple : en se battant à armes égales avec les publicitaires — avec de l’argent.

Plus précisément, de l'argent qu'ils ont récolté en mettant bout à bout les dons de milliers de sympathisants, grâce à une belle campagne de crowdfunding. Quand on n'a pas le budget pub' d'un grand groupe commercial, il faut bien que l'union fasse la force, si l'on espère pouvoir rivaliser !

Regardez la vidéo du projet à Montpellier :



Le collectif Cercle Rouge se définit lui-même comme “la première plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’art“.

Et c’est par ce biais, grâce à la solidarité des internautes qui leur a permis de récolter de nombreux dons, que le groupe est parvenu à acheter de l’affichage publicitaire en masse… suffisamment pour occuper cet espace avec des œuvres d’art et offrir un peu de répit aux usagers des transports, “le temps d’une respiration visuelle“.

Certes, dans le cas des affichages de Montpellier, les œuvres ne sont restées en place que pour une durée limitée, le temps d’une petite semaine à peine. Mais le collectif souhaite renouveler l’expérience à Paris, et cette fois-ci, en se faisant appuyer par les pouvoirs publics ! Car rien que dans le réseau du métro de la capitale, il y a 50 000 espaces publicitaires disponibles, répartis dans la ville entière, et qui sont vus chaque jour par près de 5 millions d’usagers quotidiens. Autant dire que cela aurait un impact phénoménal !

L'action menée par le collectif à Montpellier / Cercle Rouge, capture écran Youtube


La pétition lancée par le collectif a déjà réuni quelque 7 000 signatures en une semaine, et sera adressée à Anne Hidalgo et aux responsables de la RATP et du STIF afin de bénéficier de leur appui pour l’édition parisienne du projet.
 
En effet, les revenus publicitaires de la RATP ne représentent en réalité qu’une fraction (1,5%) de son chiffre d’affaires annuel… De quoi rendre cette opération tout à fait réalisable, sans que cela n’ait un impact économique négatif sur le réseau de transports.

Source : Konbini
Commentaires