Tout seul, dans son jardin, cet homme est en train de repeupler l'espèce d'un papillon très rare

Par
5 318
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Connaissez-vous battus philenor ? Il s'agit d'une espèce de papillon originaire des États-Unis, dont lune des sous-espèces, endémique de Californie, arbore sur ses ailes de magnifiques couleurs d'un bleu profond dégradé. Ce lépidoptère est une véritable merveille pour les yeux, un joyau de la nature… malheureusement, il s'agit aussi aujourd'hui d'une espèce menacée, qu'il est bien rare de croiser et de voir voleter dans la nature.

Pendant très longtemps, ce papillon a vécu dans la zone qui est aujourd'hui devenue la ville de San Francisco. Aujourd'hui, avec l'urbanisation croissante, son habitat d'origine a bien changé, et il est très difficile d'en croiser.
Tim Wong - Instagram @timtast1c

Cependant, un seul homme, seul dans son jardin, est en train de ramener ce papillon à la vie grâce à ses efforts… La preuve que tout un chacun peut apporter sa modeste contribution pour aider à préserver le milieu ambiant, même si l'on est seul chez soi ! Il faut dire que Tim Wong, qui est biologiste spécialiste de la vie aquatique à l'Académie des Sciences de Californie, a développé depuis longtemps une certaine appétence pour la protection des espèces animales. Loin d'en être à son coup d'essai, il passe en fait son temps à s'occuper des quelque 38 000 animaux qui peuplent son lieu de travail !


L'homme qui murmurait à l'oreille des papillons

Quand il ne travaille pas avec des pieuvres, des alligators albinos ou des raies javanaises, Tim passe la plupart de son temps libre à élever des papillons — un hobby qu'il a depuis qu'il est tout petit. Déjà à l'école primaire, il était fasciné par ces animaux et par leur métamorphose complète depuis le stade larvaire jusqu'à leur forme de papillon adulte. Petit, il passait ses journées à attraper des papillons, à les étudier et à les élever.
Tim Wong - Instagram @timtast1c

Plus tard, il a découvert battus philenor, ce fameux papillon qui est surnommé "swallowtail" (queue d'hirondelle) aux États-Unis. Il a appris que cette espèce était en train de devenir de plus en plus rare dans les alentours de la baie de San Francisco. Il a fait de la sauvegarde de ce papillon une affaire personnelle, un peu comme une sorte de mission de vie qu'il se serait lui-même attribuée !

En faisant des recherches, il a découvert que les chenilles de swallowtail ne se nourrissent que d'une seule et unique plante : Aristolochia californica, une fleur qui est elle aussi très rare dans la région de San Francisco ! Les chenilles consomment les feuilles de cette plante, et utilisent les fleurs comme une sorte de petit abri pour pouvoir effectuer leur métamorphose à l'abri des prédateurs. La plante contient également une toxine qui, lorsqu'elle est ingérée par les chenilles, rend le goût de leur chair repoussant et désagréable pour les éventuels prédateurs.
Tim Wong - Instagram @timtast1c

"J'ai réussi, après de longues recherches, à trouver des spécimens de cette plante dans le jardin botanique de San Francisco," explique Tim. "Ils m'ont autorisé à prélever quelques échantillons et boutures de cette plante".

Puis, c'est dans son jardin que Tim, en utilisant des techniques apprises sur le tas par l'expérimentation, a planté et cultivé cette fleur si particulière. C'est ainsi qu'il a fini par créer un véritable petit paradis, spécialement conçu pour les papillons swallowtail !
Tim Wong - Instagram @timtast1c

"J'ai fabriqué une protection en toile, pour servir d'abri et de protection aux papillons tout en leur permettant de se reproduire en liberté et à l'abri des éléments", explique-t-il encore.
Tim Wong - Instagram @timtast1c

"Cet enclos spécialisé protège les papillons de certains prédateurs comme les oiseaux, augmente les chances de reproduction, et me permet également de disposer d'un environnement d'étude pour mieux comprendre les critères suivant lesquels les femelles choisissent les plantes sur lesquelles elles vont pondre."
Tim Wong - Instagram @timtast1c

Source : Vox.com
Commentaires