Une missive militaire allemande, égarée par un pigeon voyageur il y a 110 ans, a été retrouvée par hasard par des promeneurs

330partages

Découverte rarissime en Alsace :  la missive d'un soldat prussien datant de plus d'un siècle a été retrouvée par hasard.

Les profanes n’y verront probablement qu’un vulgaire bout de papier jauni sans intérêt, mais, pour les historiens et autres férus d’archives, c’est un trésor inestimable.

Un message militaire allemand, sans doute égaré par un pigeon voyageur il y a 110 ans, a ainsi été retrouvé par hasard en septembre par un couple de promeneurs alsaciens.

C’est au détour d’une promenade dans un champ d’Ingersheim (Haut-Rhin), que ces deux personnes ont mis la main sur cette relique d’une époque révolue où l’Europe, pas encore en guerre, traversait une période de paix relative sans savoir qu’elle s’apprêtait à basculer dans le chaos.

Dans un parfait état de conservation, le manuscrit dissimulé dans « une petite capsule d’aluminium » daterait en effet de 1910, lorsque l’Alsace et la Lorraine étaient sous domination allemande, en vertu de la défaite de l’armée française face aux Prussiens 40 ans plus tôt, en 1870.

Crédit photo : Sébastien Bozon / AFP

Un message d'un officier prussien, sans doute égaré par un pigeon voyageur en 1910

Le message est rédigé sur « une sorte de papier-calque » en langue allemande dans un style proche du gothique et difficilement déchiffrable, selon Dominique Jardy, le conservateur du Mémorial du Lingue d’Orbey, auquel le couple a fait don de la missive.

Situé non loin du lieu de la découverte, ce musée est consacré à la bataille du Linge qui opposa le 16 octobre 1915, au plus fort de la Première Guerre mondiale, les troupes françaises et allemandes au cœur du massif des Vosges.

« Lorsque le permanent du musée m’a appelé, j’ai dit «Put…»! Une trouvaille comme ça, c’est hyper rare », a ainsi raconté Dominique Jardy à nos confrères du Parisien, précisant qu’il n’avait « jamais vu ça (…) en quarante ans » de carrière.

Après avoir fait appel « à un ami allemand », il est parvenu à déchiffrer le message. Celui-ci aurait été envoyé par un officier d’un régiment d’infanterie prussien, en poste au nord d’Ingersheim, à l’un de ses supérieurs. Quant au contenu du texte, il évoque des manœuvres militaires locales.

Le message aurait été écrit en quatre exemplaires transportés par pigeons voyageurs, mais l’un d’entre eux aurait manifestement failli à sa mission en égarant la missive. Ce qui expliquerait, entre autres, la présence de cette capsule d’aluminium, laquelle était probablement attachée à la patte de l’animal.

Le message devrait sans doute être exposé prochainement au musée du Linge pour en faire profiter le public.

Source : Le Parisien
Plus d'articles