Mexique : de nombreux trésors archéologiques mayas découverts dans la plus grande grotte immergée du monde

Par
1 564
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le mois dernier était découverte la plus grande grotte immergée du monde, s’étendant sur 347 kilomètres, dans le Yucatán, au Mexique. Celle-ci est composée en réalité des cavernes de Sac Actun, longues de 262 kilomètres, qui sont reliées au cénote (sorte de puits naturel, sacré pour les Mayas) Dos Ojos de 85 kilomètres de long. Les passionnés d’archéologie seront ravis d’apprendre qu’en faisant des recherches sur les sources d’eau anciennes, les chercheurs y ont découvert de nombreux trésors mayas dans un formidable état de conservation.

Le Yucatan, au Mexique, une mine d'or archéologique. Crédit photo : Marcello Landolfi / Shutterstock

Les scientifiques ont découvert dans cette grotte inondée des trésors du Pléistocène, époque géologique s’étendant entre 2,58 millions d'années à 11 700 ans avant le présent, c’est-à-dire, en archéologie, avant 1950. Le Yucatán est réputé pour avoir été terre de résidence du peuple maya, qui a laissé derrière lui de très nombreux vestiges. Parmi ces derniers, les chercheurs ont découvert dans la grotte immergée divers cénotes, des morceaux de céramique, des gravures sur roche, ainsi que des ossements, notamment d’hommes, d’ours, de paresseux géants, et d’un gomphothère, espèce antique proche de l’éléphant qui a disparu durant le Pléistocène.

Crédit photo : Institut national mexicain d'anthropologie / AFP

Cerise sur le gâteau, les vestiges d’un site, aménagé d’un escalier, destiné vraisemblablement à la prière d’Ek Chuah, le dieu du cacao, ont pu être découverts. Ek Chuah était par ailleurs le dieu de la prospérité, et des marchands. En raison des fluctuations de l’eau dans cette grotte, les chercheurs ont noté que de nombreux hommes et animaux avaient dû tenter d’y pénétrer sans jamais pouvoir en sortir en vie. Nul doute que la grotte recèle bien d’autres trésors dissimulés sur l’étendue de son extraordinaire superficie qui n’attendent que d’être exhumés par les archéologues.

Source : Ouest France
Maya Mexique Archéologie Grotte Histoire
Commentaires