Découvrez cette incroyable maison en verre, totalement transparente, véritable fantasme d'architecte

Par
81
Partages
inscription newsletter

Newsletter

Construite en 1949, à New Canaan, dans le Connecticut, aux États-Unis, la Glass House est la résidence principale de l’architecte Philip Johnson, son bâtisseur. En digne héritière de l’école du Bauhaus, la maison suit le principe du minimaliste par excellence et celui de l’épurement le plus total.
@blog.blackerobinsonphotography
Cette maison de verre, de forme rectangulaire, se donne complètement au paysage environnant. Toutes les parois extérieures de la maison sont transparentes, annihilant la fracture entre le dedans et le dehors pour former un ensemble cohérent, simple et harmonieux avec la nature.
@simongarcia
« Less is more » ou l’apogée du minimaliste par Mies van der Rohe. Figure majeure de l’école du Bauhaus, l’architecte Ludwig Mies van der Rohe a construit la Farnsworth House au même moment. Les deux maisons furent souvent comparées.

La réalisation de la Glass House a été effectuée avec l’aide de Richard Foster, le collaborateur de Philip Johnson. Elle est bâtie près d’un étang, derrière un mur en pierre qui confère au logement un certain isolement, une certaine intimité. Légèrement surélevée la maison joue avec les lignes du paysage dans lequel elle s’intègre autant qu’elle tranche. En effet, la structure en acier noir sur laquelle les parois en verres sont montées est visible de loin.
@simongarcia
@simongarcia
Le verre utilisé oscille selon la lumière en voilant ou dévoilant le dedans du dehors avec ces reflets. La maison possède tout de même des grands rideaux blancs, pour se protéger du soleil ou d’un quelconque besoin.
@blog.blackerobinsonphotography
L’intérieur de la Glass House est réalisé en brique. Une grande cheminée sphérique coupe la surface de la pièce principale où sont organisés des cloisonnements spatiaux : salon, chambre, salle à manger, cuisine, bureau. La salle de bains et les sanitaires sont dissimulés à l’intérieur de la cheminée qui est en réalité une pièce. Cette astuce permet de ne pas rompre la circulation du regard et son rapport à l’espace, tout en créant une pièce à part pour l’hygiène.
@remodeslista
@simongarcia
@simongarcia
Anecdote : l’inconvénient d’une structure transparente, outre les voyeurs, reste les oiseaux ! Des vautours ont traversé plusieurs fois les parois en verres créant une explosion de débris dans la maison.

Actuellement, il est possible de visiter la maison. Des artistes comme Yayoi Kusama réalisent de temps à autre des installations incroyables dans ce lieu atypique où le fantasme de création architecturale d’un homme a pu être réalisé.
@connecticutmag
@simongarcia
@simongarcia
@remodeslista
@remodeslista
@remodeslista
@remodeslista
@remodeslista
@simongarcia
Source : arqfoto
Commentaires