Passionnée de jardinage, elle fait pousser plus de 500 plantes dans son appartement, transformé en une véritable jungle

756partages

Résidente de Brooklyn, à New York, Summer Rayne Oakes a transformé son appartement en une jungle florissante avec plus de 500 plantes de 150 espèces différentes. Rien que ça.


De la cuisine à sa chambre, en passant par la salle de bains et la salle de séjour, difficile de ne pas respirer l’air de la végétation dans l’appartement new-yorkais de 110 mètres carrés de Summer Rayne Oakes.

summerrayne.net


Mais qu’est-ce qu’il l’a amené à végétaliser son domicile de la sorte ? Pour elle, tout a commencé il y a six ans lors du départ de sa colocataire. Pour se réapproprier la totalité de son appartement, elle achète un figuier lyre d’un mètre de haut : « Aujourd’hui, il est gargantuesque. Il étend ses feuilles et ses branches à travers le plafond de ma chambre jusqu’à former une canopée » dit-elle sur son blog.

summerrayne.net


summerrayne.net


Son amour pour le jardinage lui est venu de ses parents, originaires de l’État de Pennsylvanie, qui cultivaient un jardin et un verger. Âgée de 32 ans, Summer est diplômée des sciences de l’environnement et d’entomologie. Elle est mannequin à ses heures, militante dans plusieurs groupes de défense de la nature et s’est forgé une image d’entrepreneuse au service de projets favorables à l’environnement.

summerrayne.net


summerrayne.net


En débarquant dans la grande mégalopole new-yorkaise, elle a néanmoins réussi à trouver le moyen de vivre dans un milieu très végétalisé : « Je pense que cette ville est magique. Mais il faut aussi apprendre à se déconnecter, parce qu’elle peut être hyper-stimulante pour tous les sens. Chez moi, je me sens en paix. C’est comme être dans une forêt par une belle journée. »

summerrayne.net


Évidemment, avoir autant de plantes demande beaucoup de temps pour s’en occuper. Elle se réveille tôt chaque jour, parfois avant l’aube, pour admirer la lumière naissante et les ombres changeantes à travers les feuilles. Elle consacre près de 30 minutes chaque matin, et une heure le week-end, pour prendre soin de ses plantes. De plus, elle compte installer un système d’irrigation automatique et un tuyau d’arrosage de 4 mètres de long pour se faciliter la tâche.

summerrayne.net


summerrayne.net


Face aux personnes qui lui demandent si ce n’est pas dangereux pour la santé, elle est catégorique sur les bienfaits de sa petite jungle : « Les plantes produisent en général deux fois plus d’oxygène que de dioxyde de carbone, et certaine, comme les succulentes et les cactus, produisent de l’oxygène la nuit du fait d’un métabolisme différent. »

summerrayne.net


Ainsi, Summer Rayne Oakes compte continuer sur sa lancée et prépare un site internet avec des conseils de jardinage à destination des urbains qui voudraient suivre son exemple.

summerrayne.net

Magnifique comme décoration, n’est-ce pas ?
Source : 18h39
En vidéo : Wian, le magicien sud-africain qui émerveille avec ses illusions
Plus d'articles