Le moyen-métrage « PD », dénonçant l'homophobie ordinaire, cartonne sur Youtube

Depuis sa mise en ligne sur Youtube le 27 décembre 2020, le moyen-métrage d’Olivier Lallart a été vu 1,3 million de fois en deux semaines. Les commentaires élogieux traduisent le succès du film.

Le moyen-métrage d'Olivier Lallart. Crédit : Youtube/ Olivier Lallart.

Le moyen-métrage PD rencontre un joli succès depuis son tournage en 2019 avant la pandémie de Covid-19. Tourné dans un lycée où se déroule l’action de l’histoire, PD évoque l’homophobie ordinaire et quotidienne, notamment dans les cours de lycée.

Olivier Lallart, son réalisateur, avoue avoir écrit PD en « un weekend seulement » alors qu’il se baladait « dans les cours de récrés » où cette insulte, qui donne son titre au film, est utilisée à tout-va.

On retrouve d’ailleurs dans PD une scène, lors du cours d’histoire, qui fait justement référence à l’utilisation de ce mot employé « à tort et à travers » selon son professeur d’histoire. Ce à quoi lui répond un lycéen « ce n’est pas parce qu’on dit PD qu’on est homophobe. On dit PD comme on dirait [...] bâtard ou connard ».

"PD", le moyen-métrage contre l'homophobie qui dépasse nos frontières

PD raconte l’histoire de « Thomas, un lycéen de dix-spet ans, [qui] se découvre une attirance pour Esteban, un autre garçon de son lycée. La rumeur de l’homosexualité de Thomas va se repandre, et il va commencer à subir le regard des autres », raconte son réalisateur sur Youtube.

Olivier Lallart s’est inspiré de sa propre expérience pour évoquer ce thème auquel sont confrontés de jeunes gens en quête de leur identité.

Le moyen-métrage a remporté quatre prix puis a été diffusé à l’Assemblée nationale, ainsi que dans plusieurs établissements. Olivier Lallart prévoit d’ailleurs de poursuivre sa tournée des lycées pour débattre avec les élèves.

« C’est important pour les jeunes d’aujourd’hui de voir des films ou des séries où il y a des personnages LGBT, parce que quand on grandit sans ces repères, c’est ce qui développe des idées préconçues et des stéréotypes contre lesquels on doit se battre », ajoute Olivier Lallart.

PD a réussi à dépasser les frontières françaises comme en témoignent les nombreux commentaires élogieux et anglophones qui parsèment la section dédiée sous la vidéo.

Source : Huffington Post
Plus d'articles
À découvrir aussi
À lire aussi