« Tout Simplement Noir » : la comédie de l'été entre rires et réflexions

Ce mercredi 8 juillet sort au cinéma la comédie très attendue, intitulée « Tout Simplement Noir », réalisée par Jean-Pascal Zadi et John Wax. Serait-ce la comédie de l’été ? Sans trop en dévoiler, on y passe un très bon moment.

L’affiche intriguait ! Apercevoir Jean-Pascal Zadi en costume de président, le poing levé, tout sourire, aux côtés des drapeaux français et européen, accompagné du titre du film « Tout Simplement Noir » laissait promettre un film, une comédie, comme on a rarement vu.

Publicité

Gaumont

« Tout Simplement Noir », un film dans l’ère du temps ?

Dans un contexte actuel où les manifestations contre les violences policières et contre le racisme ont pris de l’ampleur aux Etats-Unis et en France, le pitch du film (dont la sortie était à l’origine prévue bien avant ces évènements) fait doublement écho.

Jean-Pascal Zadi, acteur un peu raté, accumule les castings dans l’envers du décor du cinéma français. Certainement agacé de ne correspondre qu’à une certaine étiquette, due à sa couleur de peau, il se met en tête d’organiser la plus grande marche de protestation, appelant tous les « hommes noirs » à s’unir. Et pour cela, il n’hésite pas à s’afficher sur les réseaux sociaux pour faire le buzz, faire monter la sauce, en usant de son talent de comédien, en se déguisant.

Une démarche qui fait son effet, qui fait débat et qui divise au sein de la société, à l’image de n’importe quel buzz que l’on peut voir émerger aujourd’hui sur internet. Une démarche qui connaîtra un tournant et qui interpellera une personnalité bien connue du paysage audiovisuel français, Fary.

Gaumont

« Tout Simplement Noir » s’offre une belle liste d’invités

Ce dernier, au cœur d’une polémique pour une campagne promotionnelle humoristique, scandalisant notamment la communauté noire, voit en Jean-Pascal Zadi la personne qui peut l’aider à « redorer son blason ». Ils se rencontrent et Fary va aider Jean-Pascal Zadi à faire connaître son combat auprès de personnalités issues de minorités.

Et là s’ensuit une ribambelle de célébrités qui apparaissent dans le film, jouant leur propre rôle, dans des scènes hilarantes qui ancrent pourtant la problématique principale au travers de conversations drôles et lucides. Comme des débats entre « potes » qui peuvent parfois déborder à cause de trop d’humour ou de trop de vérité.

On y retrouve JoeyStarr, Vikash Dhorasoo, Eric Judor, Fabrice Eboué, Lucien Jean-Baptiste, Ramzy Bédia, Fadily Camara, Jonathan Cohen, Amelle Chahbi, Soprano et bien d'autres qui apportent chacun, à leur tour, leur petite touche comique. Jean-Pascal Zadi rencontre, échange, discute avec toutes ces personnalités qui pourraient l’aider, qui veulent l’aider, mais lui-même n’arrive pas à être convaincu de la nécessite de leur aide par moment.

Gaumont

« Tout Simplement Noir », une comédie intelligente qui allie rire et réflexion

On découvre alors la difficulté d’unir autour d’une cause qui devrait faire l’unanimité. Pourquoi ? Parce que Jean-Pascal Zadi s’y prend mal en excluant, dans un premier temps, les femmes noires, mais aussi les hommes qui ne sont pas noirs et qui sont pourtant d’accord pour marcher contre le racisme.

En dessous de la comédie, le film interroge de façon intelligente sur la meilleure manière de combattre le racisme dans la société, mais surtout comment fédérer autour de soi au sein même de sa soi-disante communauté.

Gaumont

Jean-Pascal Zadi, bien souvent par sa maladresse, se heurte à tous types d’obstacles. Le film met en lumière l’idée que le concept d’union et de solidarité sous une même bannière est un vrai parcours du combattant, qu’être noir en France est bien plus complexe, et que cette identité est bien plus diversifiée et qu’elle ne se résume finalement pas qu’à une couleur de peau.

« Tout Simplement Noir », réalisé par Jean-Pascal Zadi et John Wax, sort ce mercredi 8 juillet au cinéma pour une bonne dose de rires et de réflexion.

Plus d'articles