Bordeaux : 2 300 personnes signent une pétition pour demander l'annulation d'un stage de drag-queen... pour enfants

Bouton whatsapp

En Gironde, la MJC de Mérignac organise un stage de drag-queen à destination des enfants pendant les vacances scolaires. Une idée qui ne plaît pas à tout le monde et qui est à l’origine d’une vive polémique.

Tout au long de l’année, la MJC de Mérignac, près de Bordeaux, organise des activités pour les enfants. Pour les prochaines vacances scolaires qui auront lieu en février, la MJC a prévu un stage pas comme les autres qui est loin de faire l’unanimité. Animé par le centre LGBTI+ de Bordeaux, il s’agit d’un stage… de drag-queen.

Pendant les trois séances programmées les 28 et 29 février ainsi que le 1er mars, les enfants pourront créer leur personnage de drag-queen, choisir “un nom de drag, un genre et un code” et participer à un atelier make up. En plus de cela, les enfants partageront un temps de réflexion sur “le genre, les codes, les stéréotypes et comment en jouer”. Enfin, ils apprendront à défiler en talons en adoptant une attitude propre aux drag-queens.

Une pétition pour annuler le stage

Pour le moment, quatre jeunes âgés de 11 à 15 ans sont inscrits à ce stage et quatre autres sont en attente. Cependant, cette activité insolite n’est pas au goût de tout le monde et pour cause : elle a créé une vive polémique dans la ville.

“11 ans, est-ce un âge pour apprendre à marcher sur des talons et faire une performance drag en baignant dans ce milieu-là, fait de décolletés et de maquillage à outrance ? Les drag-queens appartiennent à un monde d’adulte. Il y a une volonté de sexualiser les enfants et de le banaliser”, a dénoncé Virginie Tournay, porte-parole de l’association Parents Vigilants, en Gironde.

Crédit photo : iStock

Ce stage fait tellement réagir qu’une pétition a été créée ce lundi 5 février par l’antenne de Bordeaux Nord Gironde des associations familiales catholiques (AFC), afin de demander son annulation. Déjà plus de 2 370 personnes ont signé la pétition, jugeant ce stage “grotesque, abject et manipulateur”.

Sur le site de la pétition, les signataires n’ont pas hésité à donner leur avis : “Laissez les enfants grandir en paix ! Ils auront bien le temps de jouer aux adultes plus tard” ; “Je considère comme dangereux pour l’équilibre psychologique des mineurs cette activité sur les drag-queens” ; “Cette hypersexualisation est néfaste pour les enfants et ce n’est pas être queer-homophobe de le dire, c’est du bon sens.”

Pour le moment, il est toujours possible de s’inscrire à ce stage. De son côté, la mairie de Mérignac “n’exprime pas de position particulière” à l’égard de cette activité.

Source : Le Figaro
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.