Philippe Candeloro fustige le wokisme et a « l'impression qu'être hétéro est aujourd'hui une maladie »

Bouton whatsapp

L'ex-patineur Philippe Candeloro n'aime pas l'époque dans laquelle on vit et il le fait savoir à sa manière.

C'est un secret de polichinelle, Philippe Candeloro est aussi libre dans ses paroles qu'il ne l'était sur la glace.

Et l'intéressé vient une nouvelle fois d'en apporter la preuve !

Réputé pour ne pas avoir sa langue dans sa poche - ce qui a pu lui valoir quelques inimitiés par le passé - l'ancien patineur s'est fendu en effet d'une déclaration qui ne devrait pas manquer de faire réagir.

Philippe Candeloro dézingue l'époque et le wokisme

Récemment invité de Thibault Garnier dans « Le Figaro La Nuit », Philippe Candeloro a d'abord expliqué qu'il ne pouvait plus s'exprimer aujourd'hui à la télévision comme il le faisait auparavant. Une autocensure due, selon lui, à l'émergence du mouvement #MeToo et de la tendance woke.

« Aujourd’hui avec le #MeToo, avec le wokisme, on n’est plus aussi naturels qu’au départ (...) On ne nous dit pas “tu ne peux pas dire ça, tu ne peux pas faire ci” (...) On s’autocensure par peur (...) que chaque mot qu’on va prononcer va être presque une insulte », affirme-t-il ainsi dans cette séquence pour le moins originale, réalisée sur une patinoire.

« On essaye de m'enlever mon ADN, la façon dont j'ai vécu toute ma vie, c’est-à-dire avec mes blagues potaches à la con », ajoute-t-il avant d'évoquer son... orientation sexuelle qui, à ses yeux, serait presque mal vue aujourd'hui.

« Moi je suis hétéro, oui (...) Est-ce que c’est une maladie aujourd’hui ? J’ai l’impression que oui », lance-t-il ainsi à son interlocuteur.

Et de conclure : « Ça me frustre qu'on est soi-disant un pays de libertés et que finalement, on n’est plus aussi libres que ça. »


Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.