jetlag

Dans les pas de... Nina à Catane

Par
83
Partages
partager sur twitter

Partager sur Twitter

Direction la Sicile et Catane, le temps de visiter quelques antiquités et de se faire (presque) abandonner sur une île…

Crédit photo : Nina

FICHE : Nina, 21ans, étudiante en Information et Communication à Paris VIII.

Après son bac, Nina a fait le choix de partir 8 mois à l’étranger à l’aide du service volontaire européen. Elle a connu cette organisme grâce à du bouche à oreille, et s’est rendue à un forum des jeunes à l’étranger où ils étaient présents.

Les préparatifs :

« Les démarches furent de leur fournir un CV et une lettre de motivation. Normalement, il faut patienter six mois environ avant de pouvoir partir et j’ai eu la chance de partir à Catane en Sicile au bout de 15 jours grâce à un désistement. Le service volontaire européen a pris en charge 90% du prix du billet d’avion et sur place, j’étais logée en appartement en colocation et je recevais une aide financière mensuelle pour les courses calculée en fonction du niveau de vie du pays. »

L’arrivée :

Le service volontaire européen consiste à faire des missions dans différents domaines tels que dans la santé, le sport, l’humanitaire ou encore le culturel. « J’ai choisi ce dernier point, j’ai alors rejoins une association multiculturelle qui créait des évènements artistiques (expositions, projections, soirées à thèmes..). J'ai également eu l'occasion de donner des cours de langues et d'art à des membres de l'association ou j'ai encore été traductrice dans le cadre d'un projet européen nommé LUTA (Learn Understand Trust Act) qui avait pour but de créer un site internet pour aider les migrants dans leurs démarches administratives et leur insertion. La Sicile est en effet une région à forte tendance migratoire. Enfin, j’ai même pu participer à des animations de clowns dans un hôpital pédiatrique afin de divertir les enfants. L’association m’a proposé de nombreuses missions variées, avec toujours de nouveaux projets à réaliser. »

L’anecdote :

« Un jour, je suis partie avec des amis visiter un petit village de pêcheurs Acitrezza situé sur des rochers. Pour y accéder on doit utiliser des petites barques où les marins déposent les touristes et viennent les rechercher lorsqu’ils les appellent. Après avoir fait notre petite visite, nous avons appelé notre marin afin qu’il vienne nous récupérer. Mais là, pas de nouvelles.Mine de rien au début ça nous a sacrément fait rigoler. Mais plus les minutes passaient et moins ça nous faisait rire. La nuit commençait à tomber, tous les touristes repartaient avec leurs barques. On demandait aux marins de nous prendre avec eux mais ils refusaient tous. Donc on a téléphoné à un ami et lui a appelé les garde-côtes qui étaient sur la baie, en leur disant mes amis sont coincés sur le rocher. Heureusement ils sont venus nous chercher.On a donc réussi à rentrer sain et sauf ! »

« Partir avec le service volontaire européen fut pour moi avant tout une expérience humaine. J’ai fais beaucoup de rencontres, j’ai pu voir la vie dans un autre pays et confronter ce mode de vie avec la France. Ça m’a fait du bien parce que c’est une période où j’avais envie de partir. Je me suis un peu plus découverte, j’ai su qui j’avais envie d’être, ça ouvre aussi les yeux là-dessus. Je conseille ce genre d’expérience humaine à tous car c’est un cadeau qui s’offre à nous et je pense qu’il faut savoir en saisir l’occasion. »

Pour le moment Nina n’a pas réel projet de voyage, mais elle souhaite continuer à découvrir le monde et travailler à nouveau à l’étranger.

Crédit photo : Nina

Crédit photo : Nina

Crédit photo : Nina

LES + ET LES - DU VOYAGE DE NINA A CATANE :

(+)

> Le service volontaire européen dispense une rémunération mensuelle d’environ 120€ pour les courses et de 115€ d’argent de poche (selon le niveau de vie du pays). Largement suffisant pour Nina car en Sicile la vie est peu chère !

> La Sicile possède un patrimoine culturel très important, c’est une très belle île où il y a beaucoup de vestiges de l’Antiquité à visiter.

> Les Siciliens sont des gens très accueillants et bienveillants qui viennent facilement parler aux inconnus.

(-)

> Pour Nina il n’y a aucun point faible. Elle a adoré son voyage et son expérience, elle recommande vivement aux personnes voulant voyager de partir avec cet organisme.

Crédit photo : Nina

Crédit photo : Nina

Pour rappel, la rubrique « Dans les pas de….» est une autre façon d’appréhender un pays ou une ville, grâce au récit de voyageurs qui y sont allés, pour quelques jours ou quelques années ! Des conseils, les préparatifs... Bref, des petits portraits-minutes subjectifs et personnels, pour vivre une expérience à l’autre bout du monde ou juste à côté !

Témoignage Italie Expérience Conseil Pratique
Commentaires