Comment le tube planétaire « Despacito » a fait de La Perla, quartier pauvre de Porto Rico, une destination touristique ?

323partages

Mis à part si vous habitez dans une grotte ou loin de toute civilisation, vous n’avez pas pu échapper au succès planétaire du tube « Despacito ». Visionné près de 3 milliards de fois sur célèbre plateforme de vidéos YouTube, le titre interprété par Luis Fonsi et Daddy Yankee est devenu le plus écouté de l’histoire du streaming ! Résultat, le quartier de La Perla, sur l’île de Porto Rico, où a été tourné le clip, attire désormais de très nombreux touristes.

Crédit photo : Ricardo Arduengo

Pourtant, La Perla, quartier pauvre de la capitale San Juan, n’a pas toujours été la première préoccupation des visiteurs de passage. En cause, la mauvaise réputation de la zone (où vivent environ quelque 1 600 personnes, ndlr) due à une économie majoritairement régie par le trafic de drogues.

Mais c’était sans compter sur la magie d’Internet, grâce à qui la chanson de reggaeton est parvenue à changer l’image du lieu. Aujourd’hui, La Perla est avant tout vu comme un quartier authentique, coloré et chaleureux. Les maisons bleues, jaunes, rouges et roses situées face à la mer sont devenues un décor qui fait rêver et que les voyageurs fans de « Despacito » utilisent pour s’y prendre en selfie.

La Despacitomania est telle qu’il n’est pas rare de voir des touristes, à peine arrivés sur l’île, demander « Despacito ? » aux locaux, à la recherche du fameux endroit où a été tourné le clip. Les gens du coin indiquent donc, souvent étonnés, les rochers sur lesquels Luis Fonsi a chanté son refrain, mais également le mur devant lequel a dansé Zuleyka Rivera, Miss Univers 2006, qui apparait à plusieurs reprises dans la vidéo.

« C'est vraiment à cause du clip que je suis venue. J'ai regardé ce clip plein de fois. Je savais où je devais aller, j'ai pris des photos et j'ai essayé de danser » explique Jennifer Adams, une institutrice américaine de 28 ans. La preuve, s’il en fallait une, qu’il y a parfois qu’un pas entre le web et la vraie vie.

Et si les habitants et les autorités ont d’abord été surpris par un tel déferlement de touristes, ils entendent bien profiter de cette soudaine popularité mondiale. Par exemple, depuis peu, de nombreuses brochures proposées aux voyageurs mentionnent notamment la « Despacito coast » (« côte Despacito », ndlr). Une manière de toujours plus surfer sur le succès du titre.

Carlos Perez, le réalisateur du clip, n’est quant à lui pas étonné que les fans de Luis Fonsi décident de se rendre sur place : « Les mots-clés étaient culture, sensualité, danse et couleurs. On est allés filmer dans un quartier où l'on pouvait retrouver tout ça. » Une atmosphère qui donne envie et un message positif, voici donc le cocktail gagnant qui a donc réussi l’exploit de mettre la lumière sur un endroit jusque-là assez isolé. « On voit souvent des destinations devenir plus prisées après le succès de films ou de séries, ou quand des célébrités s'y marient. C'est pareil à Porto Rico maintenant » déclare Marwan Badran, le responsable du site Hotels.com pour la partie Amérique centrale, qui assure au passage que les recherches en ligne de chambres d'hôtel ont augmenté de 45% cette année.

En devenant connue partout dans le monde, la communauté locale a même pu profiter de 67 000 euros provenant de donateurs particuliers pour rénover les maisons visibles dans la vidéo de « Despacito ». La Perla a aussi vu se créer une boulangerie et deux potagers, une véritable aubaine pour un quartier défavorisé. Prochaine étape ? La mise en place de visites guidées axées sur le tournage du clip le plus visionné d’Internet accompagnées de quelques anecdotes, mais également sur l’histoire de la ville.

En mai, cinq mois après la sortie de « Despacito », le secteur du tourisme avait déjà ressenti l’impact de cette popularité incroyable sur la toile avec une augmentation des réservations d’hôtels de 9% par rapport à la même période l’année précédente. Trois mois plus tard, l’excitation autour du tube de 2017 n’est toujours pas retombée. « Tous les éléments sont maintenant en place pour que Porto Rico devienne la destination la plus prisée des voyageurs voulant se rendre dans les Caraïbes » confie Jose Izquierdo, directeur de la Compagnie de tourisme de Porto Rico, détenue par le gouvernement.

Impressionnant n’est-ce pas ?

Source : Inquirer
En vidéo : Rajacenna, une dessinatrice au coup de crayon hyper réaliste
Plus d'articles
Dernières news