jetlag

Styliste, figurante, prof, fille au pair : à 26 ans, elle a fait tous les types de jobs pour réaliser son rêve de découvrir le monde !

Par
327
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Que ce soit au niveau du CV ou du passeport, Orla Corrigan peut se targuer d’avoir un nombre d’expériences bien au-dessus de la moyenne. Et pour cause, la jeune Irlandaise de 26 ans a fait le choix de travailler tout en voyageant autour du monde. Résultat, elle a successivement endossé le costume de promoteur, organisatrice d’événements, styliste, figurante de télévision, mannequin, professeure, fille au pair ou encore freelance.

Aujourd’hui, grâce à son site personnel « Travelorlabout » où elle raconte ses voyages et partage son histoire, elle ajoute le travail blogueuse à Ses activités. Grâce à ce journal de bord, elle espère notamment donner envie et montrer à tous ceux qui la suivent que pour réaliser ses rêves, il suffit d’y croire.

Crédit photo : Travelorlabout

Pourtant, au départ, rien ne sembler indiquer qu’Orla Corrigan se dirige vers un mode de vie si original. En effet, elle qui a grandi dans un petit village perdu au cœur de la campagne irlandaise ne pensait même pas partir de son pays un jour. « Pendant toute mon enfance j’ai vécu isolée loin de tout, mais c’est peut-être ça aussi qui m’a donné envie de partir à la découverte du monde et de connaître de nouvelles expériences » confie la jeune femme à nos confrères d’INSIDER.

En 2011, Orla Corrigan obtient son diplôme pour travailler dans les services sociaux et l’aide aux personnes. C’est pour fêter ce succès dans les études qu’elle part pour la première fois très loin de chez elle : direction la Grèce et la sublime île de Zakynthos ! Dès le deuxième jour, elle trouve un peu par hasard un job et se retrouve chargée de la promotion d’un bar-restaurant de plage. Elle raconte: « C’est à ce moment que j’ai attrapé le virus du voyage. Pour la première fois de ma vie, j’étais loin de chez moi, et je me sentais à la maison. »

De pays en pays, de villes en villes, la jeune femme va continuer à effectuer des petits boulots, jusqu’à son arrivée en Australie. Là-bas, elle trouve un travail en rapport avec son cursus universitaire en décrochant un poste dans l’accompagnement des enfants malades et handicapés. Elle restera épanouie dans cet univers pendant plus de deux ans. Durant cette période, en parallèle de son poste auprès des enfants, elle garde sa curiosité intacte et teste les métiers de l’événementiel, du mannequinat et du cinéma. Par exemple, elle apparaîtra dans un épisode de la série australienne « Please Like Me ».

Après l’Australie, retour en Europe où Orla Corrigan pose ses valises à Londres. Pendant six mois, elle devient styliste pour la marque de prêt-à-porter Club Monaco. Sa passion de la mode et des vêtements lui a permis de vivre des moments forts en émotion en intégrant l’équipe d’une marque de textile, un lointain rêve d’enfant presque oublié.

Crédit photo : Travelorlabout

Crédit photo : Travelorlabout

L’année qui suit, elle met les voiles vers Vienne, en Autriche. Dans cette capitale largement réputée son architecture et sa culture, elle est hébergée par une famille locale et travaille alors en tant que fille au pair. Le principe est simple, en échange d'être nourrie et logée, elle s’occupe de veiller sur les enfants et de faire la cuisine. Mais par manque de dépaysement et par besoin de chaleur, Orla Corrigan décide de ne pas s’attarder en Autriche et rejoint finalement la Thaïlande. Elle y obtient un job de prof dans une école élémentaire. En plus de vivre au contact d’enfants, elle prend le temps de découvrir un nouvel environnement.

Aujourd’hui, à 26 ans, la jeune femme est de retour en Irlande. Après avoir bien profité de la vie d’expatriée-globetrotteur, elle a décidé de rentrer sur sa terre natale afin de se reconvertir dans le marketing digital. « Je n’ai pas suivi un chemin de carrière traditionnel et je suppose que c’est un peu risqué puisque si je l’avais fait, et vu mon âge, je serais sans doute bien mieux lancé qu’actuellement. Mais suivre ma voie m’a permis de saisir différentes opportunités et ainsi avoir une expérience internationale » explique Orla Corrigan. Et elle d’ajouter: « Je suis excitée de commencer ce nouveau challenge car je sens que je peux pleinement m’y épanouir. »

Récemment, la voyageuse a lancé son blog Orlaroundtheworld, une plateforme qu’elle a d’abord lancée avec pour objectif de partager ses expériences professionnelles et ses bons plans concernant les destinations par lesquelles elle a pu passer. Mais rapidement, de nombreux internautes la contactent et demandent des conseils de voyage. « En voyant que des gens me lisaient dans le monde entier, j’ai pris conscience qu’une communauté était en train de se créer. C’est un super moyen de se connecter aux autres et de se faire des amis dans le monde entier » confie-t-elle.

Mais n’allez pas croire que tenir pendant plusieurs années avec ce mode de vie nomade, et ce malgré les différents jobs, a été une mince affaire. En effet, Orla Corrigan a parfois dû apprendre à gérer son budget à l’euro près : « La plupart des filles de mon âge auraient dépensé en vêtements, en coiffeur ou en soirée et ce sont exactement les domaines que j’ai sacrifiés pour limiter les charges. Je ne me suis pas fait colorer les cheveux depuis plus d’un an ! »

Crédit photo : Travelorlabout

Crédit photo : Travelorlabout

Crédit photo : Travelorlabout

Des choix difficiles qui ont quand même fini par payer. Grâce à l'argent économisé, la jeune irlandaise peut se permettre d’alterner entre voyages à petit budget et grands hôtels. Elle profite aussi pleinement de son temps libre pour s’offrir de nombreuses activités. Par exemple, à Abu Dhabi, elle a pu tester les montagnes russes les plus rapides de la planète. À Bali, elle a découvert l’univers sous-marin en effectuant un baptême de plongée. Autant de plaisirs qu’elle n’aurait sans doute pas pu vivre en donnant la priorité aux biens matériels.

Fière d’avoir accompli son rêve de voir le monde et de toucher à tout, elle espère que le fait de raconter son histoire donnera à d’autres la force de faire pareil. Selon elle, sortir de sa zone de confort et saisir les opportunités qui se présentent et l’assurance de grandir et de s’enrichir.

En tout cas, bravo à elle pour son courage et son abnégation, deux qualités qui lui ont permis de vivre son rêve de voyager et de se sentir libre ! Ça donne envie de tout plaquer et partir faire le tour du monde…

Crédit photo : Travelorlabout

Crédit photo : Travelorlabout

Crédit photo : Travelorlabout

Source : INSIDER
Globe trotter Tour du monde Voyage Job Travail Blog
Commentaires