Cette Australienne a construit un magnifique enclos extérieur pour ses 11 chats, le résultat est impressionnant

Bouton whatsapp

En Australie, une femme fait construire un énorme terrain de jeux pour ses onze chats. Une structure impressionnante qui a remporté un franc succès sur les réseaux sociaux.

C’est bien connu : nos amis les chats adorent explorer le monde qui les entoure. Et ce n’est pas Kelly Dinham, une Australienne originaire de Melbourne, qui oserait dire le contraire. La raison ? Cette jeune femme possède onze chats.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière fait très attention à leur bien-être. C’est pour cette raison qu’elle a fait construire un immense catio dans son jardin, rapporte le site spécialisé Woopets. Vous l’ignorez peut-être, mais un catio est un enclos extérieur qui permet aux félins de sortir en toute sécurité.

Crédit Photo : Kelly Dinham / Instagram

Dans une vidéo publiée sur Tiktok le 25 mars dernier, Kelly Dinham fait visiter l’importante structure à sa communauté. Elle explique que le catio a été construit sur mesure pour les onze boules de poils.

Comme vous pouvez le voir sur les images, les matous se baladent sur un sol en terre battue. L’enclos est rattaché à la maison et est entièrement fermé. Les chats pourront bientôt profiter d’un grand nombre d’installations : «Nous devons encore ajouter beaucoup d’étagères et de tours d’escalade», a expliqué Kelly Dinham.

@kellydinham Just a little catio tour on this beautiful sunny day! ? #catsoftiktok #adoptdontshop #petsoftiktok #rescuecat #houseofcats #catio Acoustic Folk Instrumental - Yunusta

Un paradis pour chats

Avis à tous les propriétaires de chats : les enclos équipés d’installations présentent de nombreux avantages, selon la SPCA de la Colombie-Britannique.

«Les chats sont conçus pour sauter, se tenir en équilibre sur de minces rebords et grimper sur tout et n’importe quoi», a déclaré l’organisation. De plus, le catio protège les chats des prédateurs, des maladies ou encore des accidents.

Sans réelle surprise, la publication de Kelly Dinham est devenue virale. Elle a récolté plus de 778 000 vues et plus de 500 commentaires. Et l’Australienne a reçu de nombreuses réactions positives :

«WOW le meilleur catio que j’ai jamais vu», «De la terre et de l’herbe et un accès à la nature. Quel merveilleux travail (…)», «Vraiment le meilleur catio que j’ai vu. Je ne peux que rêver d’avoir un jour un catio comme celui-là», peut-on lire parmi les réactions.

Les chats tuent des millions d’animaux en Australie

L’utilisation d’un catio pour chat rime avec nécessité en Australie. La raison ? Le pays des kangourous abrite cinq millions de chats domestiques ainsi que trois millions de chats errants.

Le hic ? Les félins représentent un danger pour la biodiversité. Et pour cause : ces animaux auraient anéanti 27 espèces animales indigènes en Australie, comme le bandicoot à pied de porc et le rat-kangourou du désert, selon les associations environnementales.

Crédit Photo : istock

De son côté, Sarah Legge, chercheuse spécialisée dans la faune de l'université nationale australienne, affirme que les chats domestiques seraient responsables de la mort de plus de 300 millions d'animaux par an.

«Les chats de compagnie tuent la faune, mais beaucoup de propriétaires d'animaux ne le savent pas parce qu'ils ne voient pas leurs chats chasser. Mais votre chat ne ramènera en moyenne que 20 % de ce qu'il tue. Donc, pour chaque oiseau que vous trouvez sur votre paillasson, il y en a en moyenne quatre autres qui se trouvent quelque part sous les buissons», a déclaré la scientifique auprès du média australien ABC.

Face à cette situation, certains gouvernements locaux ont décidé d’instaurer un couvre-feu pour les chats. Une décision visant à empêcher l’extinction d’autres animaux. En cas d’infraction, les propriétaires s'exposent une amende. Mais ce n'est pas tout ! Le chat concerné peut être mis à la fourrière.

Source : Woopets

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.