Elle se fait voler son chien de race et le retrouve 4 mois plus tard... sur Leboncoin

Quatre mois après s’être fait voler son chien de race Spitz, une habitante de Bezons (Val-d’Oise) a pu le retrouver grâce à une annonce pour reproduction sur Leboncoin.

Au mois de février 2024, Corinne, habitante à Bezons dans le Val-d’Oise, subissait une terrible perte. Cambriolée, elle déplorait surtout la disparition de Noah, son chien de race Spitz.

Lors de sa disparition, elle a remué ciel et terre pour retrouver son adorable toutou. Elle a notamment déposé une plainte au commissariat et a contacté la Brigade de protection animale (BPA). Après quatre mois d’angoisse, l’animal été repéré au mois de juin par une membre de la BPA en découvrant une annonce sur le site Leboncoin.

Crédit photo : Dipn95

En effet, Noah faisait l’objet d’une annonce pour reproduction sur la célèbre plateforme de revente entre particuliers. L’annonce proposait des saillies contre une somme d’argent qui n’était pas précisée. Ces saillies sont des possibilités de reproduction pouvant s'avérer très lucratives puisque le prix de vente des chiots Spitz se situe généralement entre 1500 et 2000 euros.

Une fausse rencontre organisée pour interpeller le voleur

La BPA a alors alerté la police qui a pris contact avec le vendeur en se faisant passer pour un potentiel client. Le rendez-vous entre l’annonceur et le faux client est fixé au 6 juin 2024 à Argenteuil (Val d’Oise). L’auteur de l’annonce, un homme de 27 ans se présentant comme un sans domicile fixe, a immédiatement été interpellé et placé en garde à vue pour recel de vol.

Identifié grâce à sa puce, Noah a ainsi pu être restitué à sa maîtresse au commissariat lors de retrouvailles émouvantes. Sur une publication Facebook, la BPA a rappelé les démarches à suivre en cas de perte ou de vol de votre animal. Il faut absolument déposer plante auprès de la gendarmerie ou du commissariat de police le plus proche, déclarer le vol à l'ICAD (Identification des Carnivores Domestiques) et contacter la BPA par mail.

En outre, la BPA recommande aussi aux particuliers de mener leurs propres recherches en parrallèle en épluchant les petites annonces, et en diffusant la photo et les caractéristiques de l'animal dans la rue et sur les réseaux sociaux. Il est aussi recommandé de contacter les vétérinaires et les fourrières à proximité, voire des associations spécialisées comme la SPA ou 30 Millions d'Amis.

VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef