Miami : cette tortue enceinte a pu être sauvée après une attaque de requin

Bouton whatsapp

Le 22 mai dernier, le Zoo de Miami a reçu un appel de la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission (FWC), lui signalant qu'une grande tortue caouanne femelle avait été sauvée de la centrale électrique de Port St. Lucie.

Crédit : Zoo Miami / Instagram

À voir aussi

L’équipe de soigneurs a recueilli la tortue avec une grave blessure à la nageoire avant gauche, ne laissant que des os exposés et de la chair déchirée. Selon les différents experts qui ont pu analyser la tortue, elle aurait été victime d'une attaque de requin. L'hôpital pour tortues de mer récemment construit par le Zoo de Miami ayant récemment passé l'inspection et reçu son autorisation d'accueillir des tortues de mer malades et blessées, il a été décidé de transférer l'animal blessé au zoo pour qu'il y soit traité et réhabilité.

À son arrivée, la tortue pesait 175 kilos et il lui manquait la majeure partie de sa nageoire avant gauche, à l'exception de l'humérus. En outre, après un examen approfondi, notamment par ultrasons, on a découvert qu'elle était chargée d'œufs. Mardi matin, elle avait déposé plus de 100 œufs qui ont été soigneusement collectés afin d'être transportés par le personnel du Miami-Dade Parks Sea Turtle Conservation Program avec l'approbation du FWC et insérés dans un nid artificiel pour l'incubation.

Après des examens comprenant une prise de sang, des radiographies et une échographie, la tortue, nommée « Baymax », a été préparée médicalement pour passer au bloc opératoire. L'échographie a révélé qu'elle avait encore des dizaines d'œufs en elle et certains d'entre eux ont émergé pendant l'intervention chirurgicale. Ils ont été soigneusement placés dans un bac de sable pour être transportés en sécurité comme les autres.

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Une tortue en voie de guérison

L'objectif principal de l'opération était de retirer l'os endommagé et de traiter le membre amputé de manière à prévenir l'infection et à offrir à ce reptile d'environ 50 ans un chemin plus stable vers la guérison. L'ensemble de la procédure a duré plusieurs heures et a été dirigé par le Dr Marisa Bezjian, vétérinaire associée du Zoo de Miami, assistée par le Dr Gwen Myers, vétérinaire en chef du Zoo de Miami.

Et finalement, malgré des moments compliqués, Baymax a de grandes chances de surmonter ces blessures afin de retrouver la vie sauvage d’ici quelques semaines grâce à toutes les personnes qui ont participé à son sauvetage !

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Crédit : Zoo Miami / Instagram

Bouton whatsapp