Un bébé girafe malade a retrouvé l'usage de ses jambes grâce à des attelles sur-mesure

2 655partages
Bouton whatsapp

Peu d'animaux ont des pattes aussi hautes que les girafes, mais pour une précieuse femelle girafe nommée Msituni (qui signifie « dans la forêt » en swahili), il a fallu lutter pour parvenir à se lever et marcher aux côtés de ses congénères. Et pour cause, la jeune girafe, âgée de trois mois, est née dans la zone safari du zoo de San Diego avec une maladie appelée hyperextension carpienne, qui affecte les os de ses jambes, similaires à ceux du poignet humain.

Crédit : San Diego Zoo Safari Park

À voir aussi

L'hyperextension de l'articulation provoquait une flexion anormale des jambes de Msituni, ce qui entraînait des difficultés à se tenir debout et à marcher et aurait pu clairement mettre sa vie en danger. Mais grâce à un traitement professionnel, la girafe en pleine croissance a désormais un nouveau souffle. En collaboration avec les orthésistes de la Hangar Clinic, l'équipe de la San Diego Zoo Wildlife Alliance a décidé que des orthèses sur mesure seraient la meilleure solution pour réparer les membres fragiles de Msituni.

Normalement, la Hangar Clinic se concentre essentiellement sur les soins concernant les humains, mais dans ce cas précis, ses professionnels ont pu élaborer un plan spécifique pour le rétablissement de Msituni. Et après plusieurs essayages de modèles déjà existants, ils ont produit des orthèses moulées sur mesure à partir de moulages des pattes du bébé girafe. Pour que les orthèses aient un aspect plus naturel, ils y ont même ajouté un motif de girafe à l'extérieur.

« Nous sommes très heureux de disposer des ressources et de l'expertise nécessaires pour intervenir et offrir à cette jeune girafe la possibilité de vivre pleinement sa vie. Sans ces attelles pour fournir un soutien, la position de ses jambes serait devenue de plus en plus douloureuse et aurait progressé jusqu'à un point qu'elle n'aurait pas été en mesure de surmonter » a déclaré Matt Kinney, vétérinaire principal du Zoo Safari Park de San Diego.

Crédit : San Diego Zoo Safari Park

Ce qui n'aide pas, c'est qu'en plus des problèmes avec ses jambes, Msituni a également lutté contre d'autres maladies graves après sa naissance. Le personnel du Zoo Safari Park a dû lui administrer des antibiotiques par voie intraveineuse en raison d'anomalies sanguines, et lui fournir des extensions de sabots spéciales pour corriger la position irrégulière de ses pattes arrière. Mais au final, l’excellente nouvelle est que tous ces efforts ont fini par payer puisque tous les traitements prodigués au bébé girafe ont été couronnés de succès.

Aujourd'hui, Msituni n'est plus sous antibiotiques et elle n'utilise plus ses attelles. De plus, maintenant que ses jambes sont correctement positionnées, elle commence même à prendre de la taille et du poids tout en continuant à développer sa force. Elle s'est si bien débrouillée que l'équipe chargée de la faune sauvage au zoo a même décidé de la présenter au reste du troupeau de girafes dans l'habitat savane du parc. Parmi les compagnons de la jeune girafe figure notamment une autre femelle nommée Nuru, née quatre jours seulement après Msituni.

Crédit : San Diego Zoo Safari Park

Msituni, une jeune girafe courageuse

« C’est une étape importante dans le développement naturel de Msituni. Au fur et à mesure que son lien se développe avec le troupeau, elle pourra apprendre des comportements et des compétences importants pour le développement d'une jeune girafe » a confié Kristi Burtis, directrice des soins pour les animaux sauvages du Safari Park.

Les scientifiques estimant qu'il reste moins de 100 000 girafes dans leur habitat d'origine, soit une diminution de plus de 40 % au cours des 20 dernières années. Dans cette période, le rétablissement de Msituni est d'autant plus spécial : « la naissance de chaque animal est un événement précieux et la survie de Msituni face à tant d'adversité la rend encore plus remarquable » a ajouté Matt Kinney.

Crédit : San Diego Zoo Safari Park

Source : People
Bouton whatsapp