Cette lycéenne de 16 ans dénonce le code vestimentaire jugé sexiste de son école et reçoit une pluie de soutiens

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, une lycéenne a dénoncé le code vestimentaire de son école qu’elle juge sexiste lors d’un rassemblement. Son intervention est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Le 8 septembre dernier, Anastasia, une lycéenne américaine âgée de 16 ans, est devenue célèbre sur le réseau social TikTok. La raison ? Dans une vidéo, on aperçoit la jeune fille dénoncer le code vestimentaire de son école qu’elle juge sexiste lors d’une assemblée.

Crédit Photo : @anastasiakits / TikTok

«Pourquoi cette école s'obstine-t-elle à demander aux filles de couvrir leurs épaules ou leur ventre alors que toutes ces choses sont naturelles», lance-t-elle à un membre du personnel de l’établissement.

Cette dernière assure également que les filles ayant une forte poitrine sont soumises à un code vestimentaire plus strict que les autres : «C’est complètement sexiste, partial et inacceptable», explique Anastasia à son interlocuteur.

Crédit Photo : @anastasiakits / TikTok

«Nos corps ne sont pas gênants»

Sans surprise, sa publication, intitulée «Nos corps ne sont pas gênants, vous êtes juste dégoûtants, a fait le buzz avec plus de 4,9 millions de vues et des milliers de réactions. Dans les commentaires, les internautes félicitent le courage d’Anastasia et font part de leur propre expérience.

«Une fois, il y avait deux filles qui portaient des débardeurs. L'une était beaucoup plus grande que l'autre. La plus grande a été renvoyée chez elle à cause de son débardeur», a révélé une utilisatrice.

Dans la deuxième partie du clip, Anastasia dévoile les justifications du personnel concernant sa déclaration. Selon le lycée, le corps enseignant ne fait «qu’appliquer une politique qui figure dans le règlement intérieur».

«Ce n’est pas la façon dont nous voyons les choses (…) Il y a des gens qui veulent la contester, et des membres du personnel se sentent mal à l’aise». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette justification n’est pas passée. En effet, plusieurs utilisateurs ont critiqué l’administrateur pour avoir affirmé que le personnel était «mal à l’aise» avec les tenues des lycéennes :

«En tant qu’enseignant, si les vêtements des élèves mettent le personnel mal à l’aise, ce même personnel n’a pas besoin d’être en présence de mineurs», «C’est parce que les adultes sexualisent les jeunes femmes alors qu’elles doivent se concentrer sur leur éducation», peut-on lire parmi les nombreux commentaires.

Source : Daily Dot
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter