À Guérande, un cirque exhibe un bébé tigre blanc en laisse dans un supermarché pour faire sa promo

4 788partages

Dans un centre commercial E.Leclerc à Guérande (Loire-Atlantique), une image relayée par l’association 30 Millions d’Amis a suscité la polémique. On y voit un bébé tigre blanc tenu en laisse et exhibé dans le supermarché.

La scène se déroule le 6 août dernier, à la plus grande surprise et curiosité des clients venus faire leurs courses. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux qui a alerté l’association 30 Millions d’Amis qui n’a pas manqué d’interpeller le centre Leclerc : « Je suis navrée qu’un centre Leclerc puisse faire la promotion de ce genre de spectacles en utilisant un pauvre fauve terrorisé » s’indigne la présidente de la fondation, Reha Hutin, auprès de 20 Minutes.

L’association a alors relayé l’image du bébé tigre blanc tenu en laisse sur les réseaux sociaux afin de faire réagir. Immédiatement, la direction de Leclerc s’est dédouanée de cette exhibition particulière et a accusé le cirque Zavatta-Douchet installé à Guérande, à qui le bébé tigre appartient.

« Le magasin ne cautionne en aucun cas la venue d’un bébé tigre dans sa galerie marchande le 6 août dernier. La direction avait prévenu verbalement le 30 juillet le représentant du cirque Zavatta-Douchet qu’il n’acceptait pas la venu d’un animal dans le magasin et la galerie marchande » indique le groupe sur sa page Facebook.

La direction de Leclerc a précisé qu’elle avait autorisé le cirque à seulement « faire une présentation de ses numéros » durant la période estivale chaque lundi matin et d’installer une billetterie dans la galerie. Après le scandale créé par cette image, elle s’est engagée à « être plus vigilants à l’avenir pour que cela ne se reproduise plus ».

Ainsi, selon Leclerc, c’est donc bien le cirque qui a abusé de la situation et a pris des libertés pour promouvoir ses spectacles. De son côté, le cirque n’a pas réagi à la polémique.

Par ailleurs, 30 Millions d’Amis a également interpellé la municipalité de Guérande qui n’était pas au courant de l’accord passé entre le cirque et la galerie commerciale. La ville a alors précisé qu’une réflexion serait bientôt engagée concernant l’installation de cirques avec animaux sur la commune.

À ce jour en France, 106 communes ont déjà interdit la présence d’animaux sauvages dans les cirques. Un sondage réalisé par la 30 Millions d’Amis, en février 2018, indiquait que 67% des Français demandaient une réglementation pour cesser l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques et autres spectacles itinérants.

En vidéo : Waqas shah, un youtubeur aide un SDF qui va redonner en retour
Source : 30 Millions d'Amis
Dernières news