Harcelé à cause de son homosexualité, un enfant de neuf ans se suicide aux États-Unis

Par
12 512
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

À Denver, un jeune garçon s’est suicidé quelques jours seulement après avoir dévoilé son homosexualité à sa mère et ses camarades qui, eux, n’ont pas été aussi tolérants que sa mère.

Jamel et sa maman Leia Pierce Crédit : Facebook/Leia Pierce

Jamel Myles, âgé de neuf ans, s’est suicidé la semaine dernière à cause du harcèlement scolaire. Quelques jours auparavant, il avait fait son coming-out sous les encouragements de sa mère.

La mère Leia Pierce pleurant la mort de son enfant s’est exprimée devant les caméras de la chaîne américaine KDVR  : « Il était si effrayé quand il m’a dit « Maman, je suis gay » Je pensais qu’il jouait la comédie alors j’ai regardé à l‘arrière de la voiture et je l’ai vu recroquevillé sur lui-même, tellement effrayé et je lui ai dit alors  : « Je t’aimerai toujours ». Il a été à l’école et disait qu’il allait le dire à tout le monde qu’il était gay parce qu’il était fier de lui ».

Seulement voilà, les camarades de Jamel n’étaient pas aussi tolérants que sa mère. Après seulement quatre jours, Jamel a mis fin à ses jours. « Quatre jours, c’est tout ce que ça prend à l’école. Je ne peux imaginer ce qu’ils lui ont dit. Mon fils a dit à ma fille plus âgée que les enfants de l’école lui avaient dit de se suicider. Je suis triste qu’il ne soit pas venu me voir ».

Le petit garçon, qui adorait porter des robes avec une tiare et des chaussures à talons, avait avoué à sa mère : « Je sais que tu m’achètes des trucs de garçon parce que je suis un garçon, mais je préfère m’habiller comme une fille ». Il voulait devenir une star de réseaux sociaux pour pouvoir acheter une nouvelle maison à sa famille.

Après ce drame, l’école de Denver a décidé d’organiser une réunion de crise et de proposer des réunions avec les élèves et leurs parents pour parler de la tolérance envers les homosexuels. « Notre priorité à l’heure actuelle est d’examiner toutes les préoccupations soulevées dans cette affaire, de garder tous nos élèves en sécurité et de faire un examen juste et approfondi des faits entourant cette perte tragique » a expliqué à la BBC, Will Jones le porte-parole des écoles de Denver.

Pour Leia Pierce, la perte de son fils est de la faute des parents des camarades de Jamel  : « Les parents doivent être tenus responsables, car ce sont eux qui apprennent à leurs enfants à se comporter comme cela, ou qui les traitent comme ça ». Malgré son chagrin, la maman de Jamel espère qu’aucun parent n’aura un jour à subir la douleur de perdre un enfant juste parce qu’il est différent des autres.

« Je suis morte à l’intérieur. Il était beau. Il était magique. J’ai perdu mon plus beau cadeau. »

Un photographe prend des clichés de situations réelles en supprimant les écrans du cadre pour dénoncer le ridicule de notre addiction aux écrans
Source : KDVR
Homosexualité école primaire Suicide Harcèlement scolaire
Commentaires