Considérées comme éteintes, plusieurs abeilles bleues ont été découvertes en Floride

18Kpartages

Disparue depuis 2016, l'abeille bleue a refait son apparition en Floride, dans quatre endroits proches les uns des autres. Un spécimen de l'espèce a été capturé par deux chercheurs afin de l'étudier.

Crédit photo : USGS Native Bee Inventory and Monitoring Laboratory

L'abeille bleue a été découverte en 2011, et vue pour la dernière fois en 2016.

Afin de savoir si l'espèce existe toujours, les deux scientifiques Chase Kimmel et Jaret Daniels sont partis en excursion pour tenter de repérer des abeilles. Ils se sont dirigés à Lake Wales, une ville en bordure d'un lac du même nom, et ont découvert plusieurs abeilles bleues.

« J'étais ouvert à la possibilité que nous ne trouvions pas d'abeille du tout, alors le premier moment où nous l'avons repérée sur le terrain a été vraiment formidable ! », s'est exclamé Chase Kimmel.

Les abeilles bleues découvertes autour d'un lac

Cette espèce a été repérée à quatre endroits différents de Floride, dans un périmètre de 41 km2 autour du lac Wailes. « Il s'agit d'un lieu important de la biodiversité qui est mondialement reconnu », selon le communiqué de presse du musée de Floride.

La bande côtière de ce site naturel était autrefois submergée, ce qui avait créé un petit îlot où plusieurs espèces rares avaient élu domicile, comme l'abeille bleue.

Crédit photo : Chase Kimmel

« C'est une chose de lire de la documentation sur la perte de l'habitat et le développement. C'en est une autre de conduire 30 à 40 minutes à travers des kilomètres d'orangeraies, juste pour arriver à un tout petit site de préservation. Cela met en perspective l'ampleur de la perte d'habitat qui affecte tous les animaux qui vivent dans cette région », affirme Chase Kimmel.

Une espèce rare qui pourrait être en voie de disparition

Cette abeille a une couleur bleue frappante et est facilement reconnaissable par les mouvements qu'elle effectue quand elle butine. En effet, lorsqu'elle vise les fleurs pour ramasser du pollen, elle bascule sa tête d'avant en arrière pour diriger son butin vers son estomac. 

Crédit photo : Tim Lethbridge

L'abeille bleue se nourrit de la fleur de clinopode, qui est en voie de disparition. Pour cette raison, les scientifiques supposent que l'abeille pourrait également être menacée d'extinction.

Cet insecte solitaire ne vit pas dans des ruches comme les autres abeilles, mais dans des nids individuels cachés dans des terriers, des tiges creuses ou des arbres morts.

Les scientifiques ont réussi à capturer une abeille pour l'étudier et en savoir plus sur ses habitudes de nidification et d'alimentation. Depuis cette découverte, d'autres abeilles bleues ont été trouvées à plus de 80 km, ce qui donne de l'espoir aux chercheurs quant à la survie de l'espèce.

Source : Florida Museum
Plus d'articles