Aux Pays-Bas, une église assure des offices jour et nuit depuis un mois pour protéger une famille arménienne de l'expulsion

Par
489
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L’Église protestante de Bethel, située à La Haye, aux Pays-Bas, assure depuis le 25 octobre des offices religieux dans le but d’éviter l’expulsion d’une famille arménienne.

Afin de protéger la famille Tamrazyan, des pasteurs de tout le pays se relayent pour éviter l’expulsion de la famille de réfugiés arméniens. Installé aux Pays-Bas depuis neuf ans, le père, militant politique, avait reçu des menaces de mort et demandé l’asile, ce qu’a accepté un juge après sept ans de procédure avant que le gouvernement néerlandais fasse appel de cette décision. Aujourd’hui et cela depuis un mois, la famille arménienne est réfugié dans l’église Bethel située à La Haye. Ainsi, les révérends de tout le pays se succèdent jour et nuit afin de protéger la famille avant de trouver une solution.

Cet admirable mouvement de solidarité empêche l’expulsion de la famille, étant donné que la loi dans ce pays n’autorise pas les policiers de rentrer dans des lieux de culte durant les offices.

Accueillir en vertu des valeurs d’hospitalité de l’Église

« Aux Pays-Bas, une loi interdit à l’État d’intervenir dans un lieu de culte lorsqu’un culte est en cours. Alors nous avons décidé d’officier en continu, jour et nuit. Les pasteurs se relaient nuit et jour pour les offices ». déclare Derk Stegman, intérrogé par le HuffPost. Ce dernier, pasteur dans l’église de Bethel, a révélé que la communauté avait décidé de garder la famille sous sa protection et de l’accueillir en vertu des valeurs d’hospitalité de l’Église.

Une église néerlandaise assure le réfuge d'une famille arménienne. Crédit : A3pfamily / Shutterstock

« Au début on était un petit cercle, mais l’Église nationale a eu vent de l’histoire et a décidé de nous soutenir. Désormais il y a plus de 400 pasteurs venus de tous les pays qui viennent nous aider pour cet office continu ».

Mouvement de solidarité dans un climat de tension

Face à cet élan de solidarité, Hayarpi Tamrazyan, père de la famille, a témoigné de sa gratitude dans le journal Trouw  : « il est impossible d’exprimer à quel point il est spécial de se sentir aidé par autant de personnes ».

L’espérance d’une solution est toujours attendue, le pasteur espère maintenant que le ministre des Migrations utilisera ses pouvoirs discrétionnaires afin d’octroyer à cette famille un permis de résidence comme cela s’est déjà fait dans certains cas.

Les Néerlandais sont sous le feu des critiques ces dernières années pour leurs lois sévères sur l’asile. La montée en puissance des partis d’extrême droite a introduit la rhétorique anti-immigration dans le courant dominant et a créé un climat de tension pour de nombreux réfugiés. Malgré tout, la famille Tamrazyan a découvert une autre facette du pays, des centaines de personnes se sont rendues à leur soutien.

VIDEO : En Allemagne, un village achète toutes les bières disponibles pour empêcher les militants d'un festival néonazi d'en profiter
Source : Trouw
église Pays-Bas
Commentaires