Pour éviter que les ouvriers du bâtiment mangent dans le froid, un maire enfreint le confinement et ouvre sa salle des fêtes

7 121partages

Pour éviter que les ouvriers du bâtiment mangent dans le froid, le maire de Ploeuc-L'Hermitage, en Bretagne, a décidé d'ouvrir sa salle des fêtes pour les accueillir. Une mesure interdite pendant le confinement.

Depuis la mise en place d'un second confinement en France pour lutter contre la propagation du Covid-19, tous les restaurants ont fermé leurs portes. Ainsi, les ouvriers qui travaillent dans le secteur du bâtiment n'ont accès à aucun endroit pour s'abriter durant leur pause déjeuner.

Face à la récente baisse de température, le maire de Ploeuc-L'Hermitage, dans les Côtes d'Armor, a ouvert sa salle des fêtes pour les accueillir.

Les ouvriers accueillis dans la salle des fêtes

Sans restaurant à disposition, les ouvriers sont contraints de manger des repas froids dehors ou dans leur camionnette. Devant cette situation, le maire Thibaut Guignard a décidé d'enfreindre le confinement et d'agir.

« On ne peut pas laisser des couvreurs manger dehors ou dans un camion à plusieurs. Ils se retrouvent sans sanitaires et déjeunent dans des conditions inconfortables et risquées pour leur santé », a-t-il affirmé.

Crédit photo : Ouest France

Depuis le début du mois de décembre, l'élu a ouvert la salle des fêtes de la commune. Deux micro-ondes ont été installés pour que les travailleurs puissent manger des repas chauds, et le café est également offert.

Les mesures sanitaires respectées

Tous les midis, un agent de la commune est sur place afin de vérifier que les ouvriers respectent bien les mesures sanitaires et mangent à distance. Malgré ces précautions, l'ouverture de la salle des fêtes reste une décision totalement interdite pendant le confinement. En prenant cette initiative, le maire s'est exposé à des sanctions, ce qui ne l'a pas freiné pour autant.

« Si l'on nous ferme, on trouvera un autre concept. On ne laissera pas les gens manger dehors », affirme-t-il.

La décision du maire a été très appréciée par les principaux concernés, heureux de pouvoir fuir le froid hivernal le temps de quelques heures.

« Ça fait du bien de manger au chaud car ça piquait ce matin. On aurait eu du mal à se réchauffer les extrémités, surtout les pieds », affirme l'un des travailleurs.

Crédit photo : Unsplash

Devant la décision prise par Thibaut Guignard, d'autres élus ont décidé de s'exprimer sur le sujet.

« Les ouvriers sont aujourd'hui souvent contraints de manger dans le froid, sur leur chantier, dehors ou dans leur véhicule, ont-ils déclaré. Ce n'est pas acceptable ! »

Le président de la région Bretagne ainsi que l'association des maires de quatre départements ont directement interpellé le premier ministre pour demander la réouverture des restaurants ouvriers.

Source : Ouest France