En Grèce, découverte de la plus vieille trace manuscrite de L'Odyssée d'Homère sur une tablette antique

Par
670
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est une découverte incroyable que viennent de faire des archéologues grecs  ! Un fragment de L’Odyssée d’Homère, l’une des épopées les plus anciennes et les plus importantes au monde, lointain ancêtre du roman, pilier de la culture grecque remontant au VIIIe siècle avant Jésus-Christ, vient d’être découvert à Olympie. Selon les premières estimations, ce manuscrit daterait du troisième siècle après Jésus-Christ, constituant alors l'extrait le plus ancien de L’Odyssée découvert à ce jour  !

HANDOUT/REUTERS

Suite de L’Iliade, L’Odyssée constitue l’un des fondements les plus importants de la culture européenne, entouré de bien des mystères aujourd’hui encore. Attribuée à Homère, qui aurait rédigé ce poème épique vers la fin du VIIIe siècle avant Jésus-Christ, l’identité même de l’auteur reste un point de discussion. Plusieurs personnes différentes auraient en effet, selon certaines théories, pu composer L’Odyssée.

Chaque découverte archéologique relative à L’Odyssée permet aux chercheurs d’approfondir leurs connaissances à son sujet, et celle annoncée le mardi 10 juillet 2018 par le ministère de la culture de la Grèce ne déroge pas à la règle. À Olympie, dans le Péloponnèse, une tablette en terre cuite comportant 13 vers de L’Odyssée vient ainsi d’être exhumée dans les environs du temple de Zeus, aujourd’hui en ruines, et avec elle une promesse alléchante  : celle d’être le plus ancien manuscrit de l’épopée aux mains des archéologues.

Les premières estimations la situent aux alentours du troisième siècle après Jésus-Christ. Les treize vers du manuscrit proviennent du chant 14, qui relate le retour du héros Ulysse auprès de sa femme Pénélope et de son fils Télémaque sur son île d’Ithaque, après son long périple. Foulant enfin la terre ferme, le protagoniste retrouve son porcher, Eumaios, stupéfait de retrouver un maître qu’il croyait mort après sa très longue absence.

Nous attendons désormais la confirmation officielle de la date initialement estimée de ce manuscrit afin de pouvoir clamer avec exactitude qu’il s’agit bien du plus vieux vestige de L’Odyssée découvert à ce jour, d’une inestimable richesse culturelle.

Source : France Info
Commentaires