Les magnifiques robes de cette créatrice de mode sont fabriquées à partir de plastique récupéré dans l'océan

Si vous n’êtes pas passionné(e) de mode, il y a de fortes chances pour que le nom d’Iris Van Herpen ne vous évoque rien. Pourtant, vous allez voir qu’il s’agit d’une créatrice de vêtements parmi les plus incroyables de son époque.

Crédit : Iris Van Herpen

En effet, Iris Van Herpen est passée maître dans l’art de mêler mode et science et elle le démontre une fois de plus à travers sa dernière collection haute couture automne-hiver 2021-2022, sobrement intitulée « Earthrise »,qui explore la fragilité des écosystèmes marins.

Crédit : Iris Van Herpen

Les 19 robes qui la composent ont notamment été présentées le 5 juillet dernier lors d’un défilé organisé pendant la prestigieuse Fashion week de Paris et on parie qu’entre les formes originales et les structures très complexes, véritable marque de fabrique de la créatrice néerlandaise, le public présent en a pris plein la vue !

Crédit : Iris Van Herpen

Exquis et élaborés, les vêtements fusionnent harmonieusement les motifs et les couleurs aquatiques dans une collection dynamique axée sur la préservation de l'environnement, tant sur le plan esthétique que matériel.

Parmi les robes mises à l’honneur, cinq sont entièrement fabriquées à partir de plastiques recyclés provenant de l’ONG « Parley for the Oceans » dont l’objectif est de retirer un maximum de particules plastiques des océans et de les recycler pour montrer qu’elles peuvent être utiles. Parmi elles, on retrouve la robe dégradée coupée à la main présentée ci-dessous.

Crédit : Iris Van Herpen

Une créativité sans limite inspirée du monde sous-marin

D'autres pièces de la collection sont le fruit de collaborations avec des artistes tels que Rogan Brown, qui a apporté ses reliefs découpés au laser ressemblant à des récifs coralliens et à des structures microbiennes aux robes en dentelle, tandis que Casey Curran a opté pour des rayures cinétiques qui ondulent sur une robe dans un dégradé bleu et blanc particulièrement envoûtant.

Crédit : Iris Van Herpen

Mais ce n’est pas tout, l’artiste James Merry a également participé à la collection d’Iris Van Herpen en apportant sa touche futuriste aux bijoux métalliques que propose la marque.

Crédit : Iris Van Herpen

Vous aimez l’univers de la créatrice et sa collection vous donne envie de voir davantage de ses réalisations ? Pour cela rien de plus simple, il suffit de se rendre sur son compte Instagram, où elle partage régulièrement les habits hauts en couleur qu’elle imagine.

Et comme pour pousser le curseur encore un peu plus loin, la créatrice a décidé de faire appel à Domitille Kiger, championne du monde de chute libre, pour présenter l’une des principales robes de sa collection dans les airs.

Crédit : Iris Van Herpen

En s’associant à la sportive de l’extrême, Iris Van Herpen a souhaité « pousser l'artisanat tridimensionnel délicat dans les sphères intenses de la résilience à 300 km/h et trouver les points ultimes de la force de l'artisanat dans la haute couture ».

Crédit : Iris Van Herpen

Pour ce shooting dans le ciel et la vidéo incroyable qui en découle, la marque précise qu’aucun effet spécial n’a été utilisé. Le photographe Alex Aimard a sauté à plusieurs reprises au-dessus du bassin d’Arcachon avec son modèle du jour pour réaliser tous les plans nécessaires à ce spot exceptionnel.

Crédit : Iris Van Herpen

Crédit : Iris Van Herpen

Crédit : Iris Van Herpen

Source : Colossal
Plus d'articles
À lire aussi