Cette variété de banane bleue a le goût d'une glace à la... vanille

Si vous aimez les bananes et la vanille, ce fruit méconnu est fait pour vous : la banane « Blue Java » qui a la particularité d'être bleue et d'avoir un goût vanillé.

On connaissait la fameuse « orange bleue de Tintin », ce fruit imaginaire popularisé par un film éponyme sorti en 1964, mais on était loin d’imaginer que des bananes de la même couleur existaient pour de vrai !

À voir aussi

Croyez-le ou non, il existe en effet une variété de bananes qui se distingue de celles que l’on a l’habitude de consommer, par son aspect azur unique en son genre.

Baptisées « Blue Java », ces bananes arborent ainsi une teinte bleue verte quand elles ne sont pas totalement mûres et, chose encore plus surprenante, ont la particularité d’avoir un goût très similaire à la… glace à la vanille.

Oui, vous avez bien lu !

Crédit photo : Flickr

Ces incroyables bananes bleues au bon goût de vanille sont pleines de vitamines

Si la culture de ce fruit si populaire s’articule aujourd’hui autour des deux espèces de bananes les plus répandues, que sont la Musa acuminata et la Musa balbisiana, il existe néanmoins des spécimens hybrides qui peuvent parfois donner lieu à des curiosités comme la « Blue Java ».

Cette banane est en effet un cultivar, comprenez « une variété obtenue artificiellement pour être cultivée », comme le rappelle le site sciencepost.fr.

Originaire de l’Asie du Sud-Est, cette drôle de banane bleue est également cultivée à Hawaï, aux Fidji, aux Philippines ou encore dans certains pays d’Amérique centrale.

Outre sa couleur, sa singularité réside dans le fait que la variété de bananier, dont elle est issue, résiste aux températures les plus froides.

Ainsi, ces bananiers qui peuvent atteindre les 6 mètres de haut peuvent résister au gel, y compris lorsque le thermomètre descend sous les -5°C.

Consommée crue ou en dessert, la banane « Blue java » s’avère être une « source de vitamine B6 », qui contribue notamment « à réduire la fatigue », comme ses « cousines » traditionnelles, rappelait en 2018 la nutritionniste Ysabelle Levasseur, dans les colonnes du Figaro.

À découvrir aussi