Les vétérinaires et les dentistes vont pouvoir vacciner contre le Covid-19

Bouton whatsapp

La vaccination contre le Covid-19 va connaître une nouvelle étape dans le pays ! La Haute autorité de santé a ainsi décidé d'autoriser les vétérinaires et les dentistes à administrer eux-mêmes des doses afin d'accélérer la campagne. Suffisant pour rattraper le retard accumulé par rapport à d'autres pays européens ?

La mesure était attendue, elle est désormais officielle !

Afin d’accélérer la campagne de vaccination qui a pris du retard en France, la Haute autorité de santé (HAS) a validé la décision autorisant les dentistes et les vétérinaires d’administrer le vaccin contre le Covid-19.

La proposition doit encore être entérinée par le gouvernement mais ceci ne devrait être qu’une formalité !

Crédit photo : joel bubble ben / Shutterstock

Les dentistes et les vétérinaires pourront désormais vacciner les Français

Évoquée il y a peu par le ministre de la Santé Olivier Véran, cette mesure, réclamée depuis un moment, devrait ainsi permettre aux vétérinaires de vacciner des personnes dans les centres prévus à cet effet.

Quant aux dentistes, ils pourront le faire dans les centres mais également dans leur cabinet.

D’autres professionnels du secteur médical sont concernés par cet élargissement, dont les « pharmaciens de laboratoires d’analyses », « les pharmaciens relevant des services d’incendie et de secours », les « manipulateurs d’électroradiologie médicale », les « techniciens de laboratoire », ou encore certains étudiants en médecine.

La HAS préconise que cet élargissement soit étendu aux « professionnels retraités volontaires (pharmaciens, infirmiers, médecins, sages-femmes, vétérinaires, dentistes, manipulateurs d’électroradiologie et techniciens de laboratoire) ».

Avec ces nouvelles autorisations, 252 000 professionnels supplémentaires pourront ainsi administrer le vaccin contre le Covid-19.

Le but étant « l’augmentation rapide de la couverture vaccinale » qui devient une nécessité en raison de la « circulation du virus SARS-CoV-2 à un niveau élevé » et de la « diffusion rapide de nouveaux variants », justifie la Haute autorité de santé.

Jeudi soir, lors de son point presse, Olivier Véran a par ailleurs annoncé que les infirmier·e·s pouvaient, dès ce vendredi, prescrire eux-mêmes le vaccin, mais aussi l’administrer.

Le successeur d’Agnès Buzyn a aussi appelé « les étudiants en santé, et tous les professionnels de santé jeunes retraités à prêter main-forte pour la vaccination et dans les hôpitaux quand ils le peuvent ».

Source : AFP
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.