Une femme, vaccinée durant sa grossesse, donne naissance à un bébé immunisé contre la Covid-19

3 214partages

Cette professionnelle de la santé a donné naissance à une petite fille trois semaines après avoir reçu sa première dose du vaccin Moderna. Le nourrisson est né avec des anticorps adaptés contre le Covid-19. D’après le premier rapport dévoilé par des professeurs de Floride où la naissance a eu lieu, il s’agirait du premier cas connu de nourrisson ayant les anticorps du virus après vaccination.

Un bébé est né avec des anticorps contre la Covid en Floride. Crédit : VasitChaya/ Shutterstock.

En février dernier, une professionnelle de santé a donné naissance à une petite fille présentant des anticorps igG conférant une immunité contre le coronavirus. Trois semaines plus tôt, c’est une première dose du vaccin Moderna que la maman avait reçue.

Tout comme le nourrisson, la maman a développé des anticorps permettant de lutter contre le virus. D’après les premiers tests réalisés, les anticorps de la mère auraient été transmis au bébé via le placenta, offrant alors une immunité au nouveau-né.

Selon les docteurs Paul Gilbert et Chad Rudnick, auteurs du rapport à la Florida Atlantic University, de précédents cas ont montré que des femmes ayant déjà contracté le virus avaient donné naissance à des bébés avec des anticorps. Mais selon les deux médecins, le cas de ce nourrisson en Floride serait unique au monde.

« C’était notre premier cas à notre connaissance qui a été rapporté dans les études à travers le monde : un bébé né d’une mère qui n’avait pas eu le Covid auparavant, qui a ensuite été vaccinée et remarquer qu’ils avaient des anticorps », explique le docteur Rudnick à la chaîne West Palm Beach TV.

Un nourrisson immunisé à la Covid grâce aux anticorps

Néanmoins, si cette découverte pose de nombreux espoirs, il reste encore quelques zones d’ombre à éclaircir. Si après les tests réalisés dans le sang de cordon (aussi appelé le sang placentaire) du bébé les médecins y ont détecté les anticorps igG anti Covid, on ne sait en revanche pas combien de temps ces anticorps demeurent dans le sang. Ainsi, rien n’est certain quant à la durée d’immunité du nourrisson.

Les recherches sur la vaccination des femmes enceintes doivent se poursuivre. Jusqu’à maintenant, aucune étude n’a rapporté de complications ou d’effets secondaires liés à la vaccination des femmes enceintes.

Les futures recherches devront déterminer s’il y a un moment plus propice à la vaccination durant la grossesse, afin de maximiser la protection du futur nourrisson.

Source : Business Insider