Déclarée morte, elle se réveille dans son cercueil au beau milieu de son enterrement

4 522partages
Bouton whatsapp

Stupeur au Pérou, où une femme déclarée morte s’est réveillée en plein milieu de son… enterrement. Récit.

C’est une scène digne d’un cauchemar !

Le 26 avril dernier, Rosa Isabel Cespede Callaca, décédée subitement à l’âge de 36 ans, s’est pourtant réveillée en plein milieu de ses obsèques, célébrées dans une église de Ferreñafe (Pérou).

Crédit photo : Istock

En plein milieu de son enterrement, elle se réveille dans le cercueil

Comme le rapportent nos confrères britanniques du Daily Mail, cette femme avait été victime quelques jours auparavant d’un violent accident de la route, dans lequel son beau-frère avait perdu la vie.

Gravement blessée, Rosa n’avait pas survécu !

Du moins le croyait-on, car au beau milieu de son enterrement, ses proches venus lui rendre un dernier hommage ont ainsi entendu du bruit provenant du cercueil, comme si quelqu’un ou quelque chose frappait la paroi. Et ce qu’ils ont découvert les a stupéfiés !

La défunte était en effet bien vivante lorsque le gardien du cimetière a ouvert le cercueil sous les yeux d’une assistance médusée.

« Elle a ouvert les yeux et transpirait. Je me suis précipité dans mon bureau pour appeler la police », a raconté l’intéressé, encore incrédule.

Hôpital de Ferreñafe. Crédit photo : DR

Transportée d’urgence à l’hôpital le plus proche, Rosa a d’abord semblé reprendre des forces mais elle a finalement été déclarée morte de nouveau, pour de bon cette fois, à la grande tristesse de ses proches qui veulent désormais comprendre ce qui a bien pu arriver.

« Nous voulons savoir pourquoi ma nièce a réagi quand nous nous apprêtions à l’enterrer. Nous avons les vidéos dans lesquelles elle pousse son cercueil », a ainsi raconté sa tante.

Selon les premiers éléments, les médecins auraient confondu son coma profond avec un état de mort, déclarant ainsi le décès. Une enquête a été ouverte pour déterminer si le corps médical s’est rendu coupable de négligences.

Bouton whatsapp