Pour faire barrage à la pollution, cette entrepreneuse a inventé un système de radeaux végétalisés

Par
170
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La pollution est un fléau. Paris en est victime. Alors, une entrepreneuse a eu une idée. Et lier l'utile à l'agréable n'a jamais aussi bien résonné. Son projet ? Installer des radeaux végétalisés sur le Canal Saint-Martin afin de lutter d'une jolie façon contre les dégâts de la pollution.

La ville de Paris a adoré le projet. Lauréate du programme Women4Climate, Katarina Dear aspire à voir son projet arriver dans les grandes villes. Le concept consiste à fabriquer des radeaux végétalisés en bois recyclés, censés se balader sur les canaux et rivières afini de contrer la pollution. En somme, elle souhaite exploiter les bienfaits des plantes et leur écosystème. « En plus de rendre une ville polluée plus agréable et apaisante, la nature apporte beaucoup. Faune et flore ont un rôle à jouer dans notre écosystème » expliquait Katarina Dear aux Inrocks.

L'idée de donner un nouveau à notre écosystème, le tout en prenant en compte la population, toujours plus grandissante. Un paramètre que cette entrepreneuse n'a pas manqué de prendre en compte : « S’il y a de plus en plus de gens, il y aura de moins en moins d’espace. Il fallait utiliser l’espace disponible sur l’eau pour créer des espaces verts supplémentaires. »

En plus de favoriser la qualité de l'air, son projet, qui consiste à donner racines aux plantes dans l'eau, donnera un nouvel espoir quant à l'écosystème des poissons, vivement menacés. En ce sens, elle explique aux Inrocks que « les plantes seront visibles au-dessus de la surface de l'eau, et leurs racines, qui ont un rôle filtrant, seront immergées dans l'eau. Les bactéries présentes naturellement autour de ces longues racines absorberont et attaqueront tout élément polluant comme les métaux lourds. Un écosystème pour poissons, oiseaux et insectes s'y développera. »

Pour le moment, seul le canal Saint-Martin se verra inaugurer le projet. Il sera végétalisé mais par quand manque de place, les radeaux n'y seront pas encore. Avec un peu de patience, ce sera peut-être le canal de l'Ourcq qui se verra habillé de ces radeaux végétalisés. Le coût total de cette expérience est estimé à 20 000 euros pour 50 mètres carrés. 

VIDEO : Un zoo japonais a réalisé un exercice d'urgence avec un faux lion, sous le regard des vrais lions
Source : Les Inrocks
Paris
Commentaires