Désormais, les loups sont une espèce protégée même s'ils s'approchent d'une zone habitée

148Kpartages

Jeudi 11 juin, la cour de justice de l’Union Européenne a apporté des précisions sur la protection des loups, les classant parmi les espèces protégées peu importe l’endroit où ils se trouvent.

Crédit photo : Martin Prochazkacz / Shutterstock

Aujourd’hui, le loup est une espèce protégée au niveau international, et ce même s’ils approchent des zones habitées par les humains. Il n’existe plus aucune limite ni aucune frontière qui pourraient permettre aux loups d’être traqués.

Les loups ne peuvent plus être capturés

Cette décision a été prise suite à une affaire datant de 2016 qui s’est produite en Roumanie. Alors qu’un loup s’approchait trop souvent de la maison d’un habitant, il avait été capturé, puis avait réussi à s’enfuir et à rejoindre la forêt.

Désormais, si un loup s’approche d’un village et y trouve refuge, il est interdit de le capturer et de le transporter, sauf en cas de dérogation de l’autorité nationale compétente.

Crédit photo : Jim Cumming / Shutterstock

Selon la loi, le loup vit dans une aire de répartition naturelle, une zone qui présente des éléments physiques ou biologiques essentiels à la vie et la reproduction de l’animal.

« Un loup errant à proximité ou dans des établissements humains, traversant ces zones ou se nourrissant de ressources produites par l’homme, ne peut pas être considéré comme un animal qui a quitté son aire de répartition naturelle, et est donc toujours protégé », affirme l’Union Européenne.

Au fil du temps, le loup a dû s’adapter au développement de l’homme et à l’élargissement de son territoire sur les forêts et les milieux naturels de l’animal. Ce développement avait exercé une pression sur la population des loups et leur habitat.

Une loi adoptée pour protéger les espèces animales

La cour de justice de l’Union Européenne suit la directive Habitats, une loi adoptée en 1992. Elle permet de protéger plus de 200 types d’habitats et plus de 1000 espèces.

« Elle assure la conservation d’un large éventail d’espèces animales et végétales rares, menacées ou endémiques », selon la définition de l’Union Européenne.

En Europe, la population de loups reste très faible, avec seulement quelques milliers d’animaux. Les mesures de protection qui sont prises contribuent à ralentir leur disparition.

Source : RTL
Plus d'articles