Une liste « gilets jaunes », avec à sa tête Ingrid Levavasseur, se présentera aux élections européennes

Par
2 306
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Maintes et maintes fois évoquée depuis l’automne dernier et le début de la crise qui agite le pays, la création d’une liste électorale, estampillée « gilets jaunes », pour les élections européennes devrait très prochainement voir le jour.

La continuité politique du mouvement des « Gilets jaunes » se précise. Une liste électorale, baptisée « Ralliement d'initiative citoyenne » (RIC), va ainsi être lancée dans l’optique des élections européennes (23 et 26 mai 2019) sous la houlette d’Ingrid Levavasseur, l’un des visages médiatiques de la contestation.

Ingrid Levavasseur sera à la tête de la liste RIC pour les Européennes. Crédit photo : Capture d'écran You Tube

Militante de la première heure et très présente depuis le début de la mobilisation, cette aide-soignante de profession avait été propulsée sur le devant de la scène début janvier, lorsqu’elle avait été recrutée par la chaîne d’information en continu BFM TV pour y animer une chronique portant sur les événements.

Devant la polémique provoquée par cette « nomination », dans les rangs mêmes des « gilets jaunes », la jeune femme de 31 ans avait finalement renoncé à cette tribune, dénonçant au passage « les messages cyniques » qu’elle avait reçus.

« On vise un dépôt officiel mi-février »

L’annonce de cette liste RIC - dont l’acronyme est une référence directe au « Référendum d’initiative citoyenne », l’une des revendications prioritaires des « gilets jaunes » - a été faite via un communiqué publié mercredi 23 janvier. Pour l'instant composée de 10 noms, celle-ci devrait à terme en totaliser 79, comme l'a confirmé Hayk Shahinyan, autre figure du mouvement .

« On pourrait très bien avoir 79 candidats dès aujourd'hui, mais on a choisi d'ouvrir au participatif. Il y aura une votation interne entre les candidats actuels pour désigner les autres places », a ainsi précisé à l’AFP celui qui devrait être le directeur de campagne.

« On vise un dépôt officiel mi-février », a-t-il ajouté tout en garantissant que l'appel aux candidatures serait ouvert « à tous les citoyens ».

Parmi les dix noms cochés, on trouve des candidats âgés de 29 à 53 ans exerçant des professions diverses et variées comme patron de PME, cariste ou encore juriste. Notons également la présence d’une mère au foyer.

Si l’on en croit les chiffres d’un sondage publié mercredi par l’institut Elabe, une liste « Gilets jaunes » pourrait recueillir 13 % des voix lors du scrutin des Européennes, s’affirmant ainsi comme la troisième force politique derrière La République en marche (23,5 %) et le Rassemblement national (20,5%), reléguant ainsi Les Républicains (12,5 %) et La France insoumise (9,5 %) aux 4e et 5e rang.

Source : Le Point
Gilets jaunes
Commentaires