Quand Christophe Castaner explique aux enfants de l'émission « Au tableau ! » ce que sont les LBD, Twitter s'enflamme

Par
2 335
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Un passage de l'émission « Au tableau », dans lequel le ministre de l'Intérieur évoquait l'usage des Lanceurs de balles de défense (LBD) a suscité un tollé sur Twitter. Florilège.

Et on reparle des LBD ! Les fameux lanceurs de balles de défense, utilisés massivement par les forces de l’ordre depuis le début de la crise des Gilets jaunes, et dont l’usage est loin de faire l’unanimité, se sont invités dans l’émission « Au tableau », diffusée sur C8.

Dans le numéro du mercredi 20 février, Christophe Castaner a ainsi évoqué ces armes défensives dans une séquence, enregistrée le 3 février dernier, qui fait beaucoup parler.

Invité de l’émission, dont le principe est de faire intervenir une personnalité dans une salle de classe où des enfants lui posent des questions, le Premier ministre a en effet expliqué l’usage de ces LBD.

« Une arme qui est faite pour empêcher quelqu'un d’être violent avec les policiers »

Répondant à l’un des élèves qui lui demande de « montrer les endroits (du corps) où les policiers ont le droit de tirer » avec les lanceurs de la discorde, le « premier flic de France » se lance alors dans une démonstration pédagogique.

« Je ne suis pas un spécialiste, je n’en ai jamais eu un entre les mains et j’espère ne jamais en avoir entre les mains », répond-il dans un premier temps avant d’ajouter, quelque peu hésitant : « Ils peuvent tirer, je crois, sur les bras. Je crois, je ne suis pas tout à fait sûr, qu’ils peuvent tirer sur cette partie-là (le ventre) et sur les membres inférieurs du corps ».

Une explication qu’il complète en entourant les zones évoquées sur un schéma projeté sur un tableau numérique.

« Ils doivent absolument éviter la tête », poursuit-il avant de faire allusion aux récents incidents survenus lors des manifestations.

« Et quand il y a des accidents – et il y en a eu – on a une police qui surveille la police. Et donc on enregistre toutes les plaintes. Et on a eu une dizaine de tirs où, par accident, il y a eu des tirs sur le visage. Et là c’est dangereux et cette arme, elle est dangereuse. Ce sont des balles en plastique, c’est ‘une arme qui est faite pour empêcher quelqu'un d’être violent avec les policiers. Donc elle est puissante. », conclut-il ainsi.

Cette courte séquence a provoqué l’ire de nombreux internautes sur les réseaux sociaux, à commencer par Twitter, comme le démontrent les messages ci-dessous.

Pour rappel, depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes en novembre 2018, les forces de l’ordre ont tiré plus de 9 000 fois avec des lanceurs de balles de défense, que seuls trois pays européens (Grèce, France et Pologne) utilisent encore sans la moindre limite.

VIDEO : Des grands-parents célèbrent leur 60e anniversaire de mariage avec de sublimes photos de mariages réalisées par leur petite-fille
Source : Twitter
Christophe Castaner Police Gilets jaunes
Commentaires