En 11 mois, un jeune autiste a assemblé 56 000 briques de Lego pour créer la plus grande réplique au monde du Titanic

55Kpartages

Brynjar Karl Bigisson est un jeune homme de 17 ans. Quand il avait 10 ans, il a construit la plus grande reproduction du Titanic au monde, avec 56 000 briques de Lego. Il revient sur son expérience.

Brynjar vit à Reykjavik en Islande. Il a été diagnostiqué autiste à l'âge de 5 ans. À l'âge de 10 ans, il s'est pris de passion pour l'histoire du Titanic et en a étudié les moindres détails, de la construction du paquebot jusqu'aux événements du naufrage.

Crédit photo : Brynjar Karl

Après avoir visité Legoland, au Danemark, il a été fasciné par toutes les expositions de Lego, dont certaines constructions sont immenses. Il a alors décidé de lier sa passion pour le Titanic à celle des Lego, et a construit la plus grande réplique du paquebot avec 56 000 briques.

Plus de 700 heures de travail

Après ses journées d'école, Brynjar venait tous les soirs dans un entrepôt qu'on lui avait prêté pour construire son projet. Il passait quotidiennement 3 ou 4 heures sur son travail, jusqu'à ce qu'il ait fini le bateau.

Crédit photo : Brynjar Karl

Il a été aidé par Lulli, son grand-père, qui a dessiné un plan du paquebot, ainsi que par sa mère, qui a créé une page de financement participatif afin d'acheter toutes les briques nécessaires à la construction.

Un exemple inspirant pour les enfants autistes

Cette activité permettait au jeune homme de se plonger dans son univers et de développer sa créativité et son imagination.

« En raison de mes faibles compétences sociales et de communication, j'étais toujours seul. Je jouais seul, alors les briques Lego sont devenues mes meilleures amies. Je ne me souviens pas m'être senti seul, j'étais trop occupé à construire quelque chose », confie Brynjar.

Crédit photo : Brynjar Karl

Aujourd'hui âgé de 17 ans, Brynjar affirme que ce projet lui a changé la vie. Son histoire est même devenue une source d'inspiration pour les autres enfants atteints d'autisme, en montrant que malgré son handicap, on peut développer ses capacités pour accomplir des choses hors du commun.

Actuellement, Brynjar travaille sur un ferry qui fait traverser les passagers sur une île voisine de l'Islande.

« J'ai l'objectif de devenir capitaine, affirme le jeune homme. J'ai été diagnostiqué autiste à l'âge de 5 ans et j'ai beaucoup lutté en grandissant, je n'avais pas vraiment d'amis parce que j'étais mauvais en communication. Aujourd'hui, j'ai de très bonnes amitiés et je n'ai plus de problème. »

Crédit photo : Brynjar Karl

Source : Bored Panda
Plus d'articles