Accusé de maltraitance animale sur des otaries, le directeur du parc Mont Mosan dément toute accusation

5 945partages

Le parc animalier Mont Mosan, en Belgique, est au cœur d'une nouvelle polémique. Une vidéo a été publiée dans laquelle des otaries tractent une embarcation pleine d'enfants, ce qui a choqué de nombreux internautes.

Le parc animalier Mont Mosan propose de nombreux spectacles avec des animaux comme des phoques, des perroquets et des otaries.

Le site possède également des attractions, dont l'une est au centre d'une polémique depuis le week-end dernier.

Le parc accusé de maltraitance animale

En effet, une vidéo a été publiée par le collectif « C'est assez », défenseur des animaux et des cétacés maintenus en captivité. Sur les images, on peut voir des otaries tracter un bateau plein d'enfants, avec un anneau autour de leur cou.

Crédit photo : C'est assez

Suite à sa publication, la vidéo est rapidement devenue virale et a été visionnée plus de 500 000 fois. De nombreux internautes ont été choqués par cette pratique et ont accusé le parc de maltraitance animale.

Le directeur du parc dément toute accusation

Depuis la diffusion de la vidéo, le directeur de l'établissement Jean-Marc Vanberg reçoit de nombreux messages, dont des menaces de mort. Face à cette violence, il a tenu à sortir du silence et dément toutes les accusations dirigées contre son établissement.

« Je pense que les gens devraient davantage faire attention aux massacres de pauvres baleines qui ont toujours cours dans certains endroits au monde au lieu de s'occuper d'un petit parc où les animaux ne sont pas maltraités », a-t-il déclaré au média belge 7 sur 7.

Concernant l'anneau se trouvant autour du cou de l'otarie, le directeur a affirmé que les animaux n'étaient pas attachés et que le cétacé avait fait cela de lui-même.

Crédit photo : C'est assez

« Les otaries ne sont pas attachées. Elles tirent le bateau grâce à un anneau qu'elles prennent dans leur gueule. C'est comme ça qu'on leur a appris à faire. Maintenant, peut-être trouvent-elles cela moins fatiguant de passer la tête dans l'anneau », a supposé le directeur.

Ce n'est pas la première fois que le parc Mont Mosan est au cœur d'une polémique concernant le traitement de ses animaux. En 2018, l'association ASBL Wolf Eyes avait ainsi porté plainte après avoir remarqué que les otaries et les phoques de l'établissement étaient devenus aveugles à cause de la dose trop forte de chlore dans l'eau.

Une fois encore, ces accusations avaient été contestées par le directeur du parc.

Plus d'articles