À cause de la déforestation en Inde, une personne meurt chaque jour tuée par les éléphants et tigres

Par
995
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Tous les jours, une personne décède en Inde après une attaque d’éléphant ou de tigre ! Le ministère de l’environnement rapporte à l'AFP que 1144 personnes ont été tuées entre avril 2014 et mai 2017, 1052 par les éléphants et 93 par les tigres, dont un quart au Bengale occidental (État de l’Est).

Ces attaques s’expliquent en grande partie à cause de la déforestation, et du fait que les hommes empiètent de plus en plus sur le milieu naturel de ces animaux. Et sur la même période, 345 tigres et 84 éléphants ont été abattus, en grande partie par des braconniers.

Crédit photo : eoca

L’augmentation de la population pose de nombreux problèmes, notamment environnementaux. L’exemple le plus frappant est la déforestation, la destruction du milieu naturel par les hommes dérègle les habitudes des animaux et tout l’écosystème. Cette pression humaine croissante est terrible et chaque jour, ces deux espèces en danger que sont les éléphants et les tigres tuent une personne... de même, un léopard meurt chaque jour tué par des humains. « L'abattage sauvage de la faune se poursuit en Inde. Des centaines de léopards, de tigres et d'éléphants sont tués pour leurs organes » déclare Tito Joseph, de la Société indienne de protection de la faune sauvage.

Crédit photo : Un féroce Tigre de Sumatra / Shutterstock

On recense toujours plus d’histoires d’animaux qui se promènent dans les villes ou pillent les poubelles… L’urbanisation empiétant sur la faune, les animaux sont contraints d’habiter dans des zones occupées par les humains ou du moins d’être un peu plus proches chaque jour de ces zones. Ces attaques ont surtout lieu dans les «corridors des éléphants», qui servent de passage et sont utilisés depuis des siècles par ces animaux, mais qui maintenant sont occupés par les humains. L'an dernier, un pachyderme avait tué cinq membres d'une même famille qui dormaient dans une petite hutte avant de s'éloigner.

Crédit photo : Éléphant brun asiatique qui marche dans un parc national où il y avait des arbres / Shutterstock

Alors que le pays compte plus de 30 000 éléphants et 2226 tigres, soit la moitié de la population mondiale, les autorités ont décidé de prendre des mesures pour éviter que d'autres personnes soient tuées : « Nous sommes en train de mener une campagne de sensibilisation pour limiter le nombre de victimes » raconte le directeur général des forêts Siddhanta Das.

VIDEO : Le ministre de l'Agriculture a déclaré que le transport des animaux serait arrêté quelques jours à cause de la canicule
Inde éléphants Tigres Déforestation
Commentaires